peinture ficelle maternelle

Vers une organisation de l'espace et du temps

Leçon - A partir de 2 ans

Des idées d'ateliers d'arts plastique en maternelle pour appréhender le temps et l'espace. Merci à Pauline, institutrice en maternelle qui partage avec nous les ateliers créatifs qu'elle réalise avec les élèves.

Objectifs pédagogiques :

-Aborder la rencontre de deux facteurs : l'espace et le temps.

-Permettre à l'enfant d'appréhender "l'espace-temps" en l'invitant à le structurer.

-Mettre en place des repères chronologiques.

-Apprendre à organiser différents espaces dans le temps.

-Faire naître une envie, un esprit de perfectionnement chez l'enfant.

-Susciter des retours sur une production pour conduire l'enfant à une analyse fine.

-Proposer à l'enfant des techniques d'expression de plus en plus complexes.

Impression en miroir :

Matériel et outils : De la ficelle d'épaisseur moyenne découpée en segments d'environ 25cm; gouaches de couleurs différentes.

Support : feuille de papier Ingres de 32,5cm/50cm (125gr).

Préparation : Les gouaches sont versées dans de petites assiettes en plastique. Chaque segment de ficelle trempe dans la peinture et s'en imprègne. la table est protégée par du papier journal.

Organisation spatiale : Poser la feuille sur une table (plan horizontal). L'enfant est debout.

Technique d'expression : l'enfant plie la feuille en deux dans le sens de la largeur. Chaque ficelle est utilisée l'une après l'autre. Entre les deux épaisseurs de papier, poser la ficelle, refermer et tirer : la ficelle laisse ainsi son empreinte. Pour changer de couleur, changer de ficelle. Prolongements : -Proposer à l'enfant d'exploiter les empreintes et les traces laissées par les ficelles à l'aide de graphismes réalisés aux feutres fins.

-Proposer à l'enfant de peindre, sur la moitié d'une feuille pliée en deux, des ronds à l'aide de gouaches très diluées. Une fois le support entièrement coloré, replier l'autre moitié de la feuille sur la peinture encore humide. Ouvrir pour obtenir ainsi une impression en miroir.

 

Aspersion :
Matériel et outils : Papier magazine, colle blanche, ciseaux, encres à l'eau de différentes couleurs, pinceaux ronds n°6.
Support : Carte blanche de 25cm/32cm de 125gr.
Préparation : L'enfant dispose de divers magazines qu'il peut découper à son gré. Les encres sont disposées dans différents petits pots, avec un pinceau pour chacune des couleurs.
Organisation spatiale : L'enfant est assis lors du découpage et du collage des papiers magazine. Par contre, il est préférable qu'il soit debout lors de l'aspersion, sa feuille étant posée devant lui sur une table.
Technique d'expression : Dans un premier temps, découper des petites surfaces de papier magazine. Les coller sur la carte blanche de façon à la recouvrir presque totalement. Laisser sécher. En un second temps, secouer fortement le pinceau et asperger d'encres le collage. Varier les couleurs d'encres.
Prolongements : -Demander à l'enfant plus jeune de déchirer le papier magazine au lieu de le découper. Propose également d'autres papiers, par exemple du papier métallisé de différentes couleurs, pour son bel aspect brillant. L'enfant finira l'activité par aspersion.
-Proposer à l'enfant de débuter son dessin par l'aspersion aux encres de couleurs sur un support de grandes dimensions. Un bel effet de « giclures » et d'éclaboussures est ainsi réalisé. L'enfant pourra utiliser ces effets en les valorisant à l'aide de petits graphismes ou représentations.
-Offrir à l'enfant la possibilité d'agir sur les encres en soufflant directement sur une goutte, ou à l'aide d'une paille.

Réserve :
Matériel et outils : Une bougie blanche de ménage, encres de différentes couleurs et diluées à l'eau, pinceaux n°6.
Support : Une feuille de papier blanc de 25cm/32cm (125gr).
Préparation : La bougie proposée est d'un diamètre suffisant pour que l'enfant la tienne bien en main. Les encres diluées sont présentées dans de petits pots, avec un pinceau pour chacune des couleurs.
Organisation spatiale : Poser la feuille sur une table (plan horizontal). L'enfant est assis.
Technique d'expression : Un dessin est réalisé à partir d'une bougie. Ceci constitue une approche de la cirographie. La bougie est tenue comme un crayon, la mèche vers le haut et seule la base servira pour dessiner. Une fois l'invisible dessin à la bougie achevé, recouvrir le support d'encres de couleurs, de façon à le faire apparaître.
Prolongements : -Proposer à l'enfant un outil autre que la bougie, comme les craies grasses. L'enfant les utilise pour réaliser un dessin libre. Puis il recouvre la surface totale du support à l'aide d'encres de couleurs non diluées. Le dessin aux craies grasses réapparaît.
-pour l'enfant plus grand, sous la vigilance d'un adulte, utiliser une bougie allumée. Parsemer le support de gouttes de cire. Laisser sécher. Recouvrir de gouache. Laisser sécher. Décoller les gouttes de cire. Exploiter les réserves ainsi obtenues à l'aide de petits graphismes ou de représentations réalisés aux feutres ou aux craies grasses.

Monotype :
Matériel et outils : Plaque de verre ou de plastique, des encres typographiques de différentes couleurs, du diluant, des coton-tiges, des chiffons, une bouteille en verre, une boîte à oeufs en plastique.
Support : Feuilles de papier blanc de 21cm/29,7cm (125gr).
Préparation : Verser les encres dans les creux des boîtes à oeufs. poser sur chaque encre de couleur un petit chiffon propre.
Organisation spatiale : Poser la plaque de verre ou de plastique sur une table protégée. L'enfant est debout face à la table.
Technique d'expression : Couvrir la plaque de verre ou de plastique d'encres de différentes couleurs à l'aide des chiffons. Dessiner aux coton-tiges; les changer dès qu'ils sont trop imprégnés d'encre et ne la retirent plus nettement. Appliquer une feuille sur le dessin. Faire rouler le bouteille en verre pour imprimer uniformément la feuille. Laisser longuement sécher les dessins obtenus. Eventuellement, appliquer une nouvelle feuille sur le dessin initial.
Prolongements : -A la place de la plaque de verre ou de plastique, utiliser du métal à repousser : effectuer d'abord une gravure dans le métal, puis couvrir d'encres une des deux faces du métal (choix et découverte du positif et du négatif). Appliquer dessus une feuille de papier.
-A la place des coton-tiges, proposer des outils plus fins : pointe du manche d'un pinceau, tournevis à tête plate...
-Sur une plaque de verre ou de plastique, réaliser un dessin à la gouache avec un pinceau. Avant que la peinture ne sèche, appliquer une feuille de papier.

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh