Anesthesie

L'anesthésie, voilà un mot un peu compliqué et surtout une idée qui fait un peu peur. Pas de panique, Jessica nous explique tout !

L'anesthésie présentée par Jessica

Autrefois, les patients souffraient lors des opérations, mais, grâce à l'anesthésie, les interventions sont devenues moins douloureuses.
Pour mieux vous faire connaître cet aspect de la médecine, je vais vous informer sur la genèse et l'utilité de cette découverte.

La genèse de l'anesthésie

L'anesthésie consiste à donner à un patient une insensibilité à la douleur en l'endormant à la manière d'une piqûre composée de gaz anesthésiques. L'avantage est donc que l'on peut procéder à un acte chirurgical, médical ou obstétrical sans douleur de la part du patient. Les docteurs peuvent alors ménager leur oreilles.
Joseph Priestley, chimiste et théologien anglais, né en 1733 et mort en 1804, rendit à la science plusieurs services d'une importance capitale. C'est lui qui découvrit le premier gaz anesthésique. C'est ainsi qu'en 1772, Priestley découvrit le protoxyde d'azote qui fut le premier gaz anesthésique.
Plusieurs autres gaz furent trouvés par la suite.
Joseph Priestley a découvert le protoxyde d'azote mais c'est H.Davy, dès 1798, qui se rend compte que ce gaz ne fait pas juste provoquer le rire mais apaise aussi la douleur physique.

L'utilité de l'anesthésie

C'est bien beau de savoir l'histoire de l'anesthésie mais à quoi sert-elle exactement ?
Voilà la réponse !
Elle protège le malade par la prémédication adaptée, le rend amnésique et insensible à la douleur, lui conserve et lui restitue son intégrité physiologique.
Les trois buts principaux sont : assurer l'amnésie et le sommeil, le relâchement musculaire et insensibiliser le patient à la douleur.
Je pense que l'anesthésie peut aider beaucoup et que c'est un procédé très efficace. Ca ne pourra qu'aider la science et la médecine maintenant et à l'avenir.

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh