Le mouvement féministe

Le mouvement féministe

Leçon - A partir de 7 ans

Qu'est-ce que le mouvement féministe exactement ? Découvrez l'exposé brillant de Benjamin.

Il ne faut pas chercher une définition rigide et arrêtée du féminisme. Le féminisme n'est pas un mouvement homogène et centralisé. On se définit, on se reconnaît comme féministe. Le féminisme est issu de l'analyse par les femmes de leur vécu en tant que femmes (comme construction sociale, politique et historique), d'une prise de conscience de leur oppression et exploitation spécifiques et de la nécessité de se regrouper et de s'organiser sur leurs propres bases pour développer la solidarité et lutter contre les institutions et les structures patriarcales.
Dans les sociétés où il s'est manifesté, le féminisme a donné lieu à une grande variété de stratégies et d'actions dans virtuellement tous les domaines (éducation, santé, travail, langage, lois, etc.) et tous les milieux (des quartiers populaires aux institutions de recherche ou gouvernementales). À travers le féminisme, on a démontré que les problèmes des femmes, autant dans la sphère privée que dans la société en général, sont des faits politiques.
Le féminisme n'est pas une "question féminine" ou une liste des problèmes ou des revendications des femmes dans telle ou telle société, ni un véhicule de promotion individuelle, toutes choses à quoi on tente de le ramener pour nier sa dimension politique. Et, faut-il le préciser, on ne peut identifier toutes les luttes des femmes à des luttes féministes quoique les femmes impliquées dans les luttes pour assurer la survie quotidienne jusqu'aux luttes pour la démocratie ont tendance de plus en plus, partout dans le monde, à se réclamer du féminisme et que les féministes sont le plus souvent des femmes très impliquées et dans les luttes des femmes et dans les organisations mixtes et autres mouvements sociaux axés sur la transformation de la société.
Mouvement de changement social qui, en s'attaquant à l'ordre patriarcal, suppose des transformations profondes dans nos rapports avec la nature, dans les rapports humains, les rapports sociaux et les rapports de pouvoir, le féminisme est, dans son essence, avant tout politique.
Très décentralisé, avec certes des regroupements sous forme de réseaux et de coordination, basé sur le respect des différences, l'expérience des femmes de différents milieux et l'autonomie d'une multitude de groupes qui s'attaquent à plusieurs problèmes (violence, pauvreté, santé, etc.), le mouvement féministe est traversé, sinon par différentes tendances, du moins par divers courants. Ces courants donnent lieu à des problématiques, des stratégies et des pratiques variées et distinctes (plus ou moins réformistes ou radicales ou révolutionnaires) mais pas nécessairement divergentes et ils ont été, jusqu'à maintenant, davantage source de richesse que de conflits.
Le féminisme, c'est aussi un mouvement qui se développe de plus en plus à l'échelle internationale, ceci de deux manières concomitantes.
Tout d'abord, notons que l'on observe l'émergence du féminisme un peu partout dans le monde, sur tous les continents. Comme le fait remarquer C. Bunch, des femmes et des groupes de femmes de pratiquement toutes les cultures, classes et couleurs se définissent comme féministes ou se réclament du féminisme.
La montée du féminisme dans les pays du Tiers Monde et auprès des femmes des classes populaires et des femmes noires, tant dans les pays du Nord que du Sud, sont les faits les plus marquants et sûrement les plus encourageants de ce déploiement du féminisme.
Dans chaque pays ou société, le mouvement féministe s'exprime selon des objectifs, des stratégies, des alliances et des pratiques propres aux réalités vécues par les femmes. Féministes palestiniennes, colombiennes, chiliennes, sénégalaises, indiennes, de l'Amérique centrale, des Philippines, etc., toutes sont impliquées dans les luttes pour la survie quotidienne, la satisfaction des besoins essentiels, contre la répression et pour le respect des droits humains et l'instauration de régimes démocratiques. Elles sont confrontées à un effort de création et de mise en place de discours et de pratiques féministes qui leur permettent de lier les luttes contre l'ordre patriarcal aux luttes de classe et de libération nationale dans une perspective féministe.
La montée du féminisme un peu partout dans le monde a été accompagnée (au fil des échanges, des rencontres, de la création de réseaux au niveau international) par l'élaboration d'une conception féministe du développement ou encore d'une conception féministe internationaliste qui vient aussi accentuer la dimension internationale du féminisme.

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh