pesticides

Les pesticides

Benjamin a étudié de très près la problématique des pesticides. Il nous fait un compte-rendu à travers son exposé.

Les pesticides

présenté par Ben'J

L'agriculture est un formidable enjeu économique pour tous. Les pays en voie de développement visent à atteindre l'autosuffisance alimentaire pour rompre avec des dépendances de plus en plus pesantes. Les pays industrialisés développent des techniques toujours plus sophistiquées (sélection génétique, engrais chimiques, pesticide, motorisation généralisée), mais ils ne maîtrisent pas toujours les problèmes ainsi générés. (pollution de l'environnement, ... )
L'usage des pesticides s'accompagne d'une contamination des écosystèmes terrestres et aquatiques.
Effets et conséquences négatifs des pesticides
1- Au moment même des traitements, il se produit des dérives de brouillards qui transportent les substances loin des zones de culture, contaminent les champs et l'eau à l'entour
2- Les pesticides sont incorporés aux sols (infiltration et contamination des eaux souterraines). et, soit directement soit par ruissellement, emmenés dans les eaux. Dans un cas comme dans l'autre, ils sont ensuite intégrés aux réseaux trophiques et subissent éventuellement une bioamplification dans les chaînes alimentaires.
La pollution des eaux et des sols par les pesticides atteint de nos jours des dimensions préoccupantes dans diverses régions du monde. On détecte ainsi jusqu'à plusieurs dizaines de pesticides différents dans certaines nappes phréatiques tant en France qu'en Amérique du Nord.
- le lessivage par des pluies entraînant les produits phytosanitaires vers les eaux superficielles et souterraines ; d'où l'importance de prendre en considération les conditions météorologiques,
- l'usage incorrect des matériels et des techniques : mauvais réglage des pulvérisateurs, périodes d'épandage inadaptées, choix inapproprié de produits, doses excessives,...
- les déversements "accidentels" : vidange de fonds de cuve, rinçage, abandon d'emballages ayant contenu des produits phytosanitaires....
- le transfert des produits phytosanitaires dans les rivières et les nappes est influencé par leur solubilité dans l'eau, leur stabilité chimique, la nature du sol, la pluviométrie...
3- Sol : 15 millions de km carré à l ‘échelle globale sont contaminés en permanence à cause de l'utilisation des pesticides. En France, plusieurs centaines de pesticides sont dispersés sur environ 20 millions d'hectares de terres cultivées.
4- L'utilisation d'insecticides organochlorés (D.D.T., H.C.C., Heptachlore), a provoqué entre 1950 et 1980 de véritables catastrophes écotoxicologiques.
En premier elle contamine les sols et les eaux, par la suite elle a contaminé la chaîne alimentaire de nombreuses espèces d'oiseaux qui ont été presque conduites à l'extinction. Pourquoi : stérilisation partielle ou totale des populations exposées, les femelles pondent moins d'oeufs, et en plus ces derniers sont plus fragiles à cause d'un amincissement de la coquille.
Les insecticides organochlorés étais absorbés par les animaux, se fixaient dans les graisses et passaient dans le lait ou les oeufs. Cependant, les quantités de " résidus " indirects restaient faibles, donc aucun risque pour le consommateur
5- Un autre phénomène accroissant la contamination de l'espace rural par les pesticides est lié à la croissance des cas de résistance à ces substances. Plusieurs cas d'accoutumance aux pesticides ont été constatés ; ainsi, depuis 1950, la plupart des mouches sont devenues résistantes au DDT (insecticide organochloré). Plus de cinq cents espèces de ravageurs de cultures présentent ainsi de nos jours dans le monde une résistance à au moins une famille chimique de pesticides. Il est donc important de découvrir régulièrement de nouveaux insecticides, au mode d'action différent.
6- Malformation des Grenouilles - Martin Ouellet évalue depuis neuf ans l'impact des pratiques agricoles sur le développement des grenouilles de la vallée du St-Laurent. Il a étudié une centaine d'étangs en milieux agricoles entre Montmagny et Montréal. La plus importante étude du genre.
- En nature, la fréquence de malformation varie de 0% à 2%
- Les étangs exposés aux pesticides la moyenne des malformations grimpe à 15%....certains endroits 70% de la population
Pourquoi ce phénomène ?
- L'agriculture Québécoise épand environ 6000 tonnes de pesticides dans ces champs, combiné avec l'utilisation de fertilisant
Résultat : - tous ces contaminant finissent par rejoindre les cours d'eau
Effet et conséquence :
- Durant le développement de l'oeuf (la spectaculaire métamorphose du têtard) les grenouilles sont particulièrement sensibles aux agressions chimiques du milieu.
- L'étude montre une très forte association entre les étangs contaminés et les grenouilles difformes.
Conclusion - Stratégies alternatives
L'agriculture intensive recourt à de nombreux pesticides appartenant à diverses familles chimiques dont le spectre de toxicité est très étendu et qui sont à l'origine de nombreuses pollutions, et de graves problèmes écotoxicologiques.
On a donc été conduit à rechercher d'autres méthodes : c'est la lutte dite biologique.
Des tentatives visant à limiter l'emploi des pesticides consistent à faire appel aux ennemis naturels des espèces nuisibles ; ainsi, une variété de coccinelle combat la cochenille des agrumes; certains mycovirus s'attaquent à divers champignons phytoparasitaires. Un autre procédé est de répandre des mâles stérilisés, ce qui conduit les femelles à pondre des oeufs stériles.
L'ensemble de ces méthodes dites biologiques n'a cependant donné, à ce jour, que des résultats partiels et localisés.
Toutefois, la lutte intégrée, c'est-à-dire la combinaison harmonieuse des méthodes de lutte chimiques et biologiques, voire culturales, peut permettre de limiter l'emploi des pesticides, lesquels restent néanmoins indispensables.
 
- Bruce N., Ames et Lois Swirsky Gold, La Recherche, n°324, octobre 1999
- http://www.larecherche.fr
- http://www.quebecscience.qc.ca

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh