Socrate

Découvrez qui était Socrate à travers l'exposé de Benjamin aidé par Geneviève.

Imprimer la fiche

Socrate :
premier penseur et la méthode socratique

présenté par Ben'J et Geneviève - Drummondville, avril 2000

Socrate, par sa vie et son enseignement a contribué de manière décisive à définir l'attitude philosophique.
L'objectif de ce travail est de démontrer premièrement pourquoi Socrate peut être considéré comme le premier véritable philosophe, tout en le distinguant des sophistes. Le deuxième objectif et d'expliquer en quoi consiste la méthode socratique.
Cette synthèse sera réalisée en utilisant Philosophie, raison, vérité, connaissance de Michel Larocque , des pages 97 à 110 (1).
L'objet du discours de Socrate est semblable à celui des Sophistes, c'est-à-dire l'existence et le bonheur. Mais, ce qui intéresse davantage Socrate est la conduite humaine. Socrate s'attaque aux lieux communs véhiculés par la tradition, par la religion; il s'attaque également aux pratiques rhétoriques en vigueur au sein de la démocratie athénienne et qu'incarnent les sophistes, qui enseignent aux citoyens à bien parler, mais ne se préoccupent ni de la vérité de leur propos ni de sa portée morale. Car, Socrate ne sépare pas sa "morale rationnelle"(2) dans la recherche du bien et de la vertu qui sont au centre de sa philosophie. Tel est le sens, nous dit Socrate, de l'oracle de Delphes: "Connais-toi toi-même"(3). Celui qui s'engage fermement sur le chemin de l'universel et de la connaissance de soi sera nécessairement bon...
Toutefois, chacun doit en dernière instance découvrir la vérité par lui-même. Parce que la vérité ne peut jamais être entièrement donnée de l'extérieur.
L'enseignement de Socrate est avant tout critique, il est basé sur l'argumentation...
Bref, Socrate se penche sur le champ de conduite humaine, la connaissance de soi, les apparences. Le but du questionnement socratique est "de révéler l'être véritable derrière le paraître, d'introduire la réflexion dans le monde des opinions." (4)
Socrate est considéré comme le premier véritable philosophe, car il définit avec clarté le propre de la pensée philosophique : face à une question posée, qu'il s'agisse d'éthique, de politique ou de science, il convient, chaque fois, de s'arracher aux impressions premières, aux prétendues évidences de l'expérience. Puis, au moyen d'un questionnement exigeant, il recherche une "vérité fondée sur la raison, mais également universel." (5)
L'enseignement de Socrate, qui n'a rien écrit et dont nous ne connaissons la pensée que par les dialogues de ses disciples Platon et Xénophon.
Socrate serait ainsi le premier des philosophes (au sens strict). Il établit par le procédé destructif de l'ironie (ironiser, au sens étymologique, c'est poser des questions en feignant de ne pas connaître la réponse) (6) que les opinions communes sont erronées (à la fois pauvres et surchargées), et qu'il n'y a pas de faits donnés sur lesquels on pourrait s'appuyer tout simplement, qu'il faut toujours soumettre ces prétendues données à la critique afin d'en dévoiler l'essence.
En Bref, la méthode socratique de dialogue rationnelle se caractérise par deux procédés, premièrement par l'ironie qui "démasque la double ignorance" de ceux qui croient tout connaître et le second procédé est la maïeutique. On a ainsi nommé, en songeant à l'art pratiqué par la mère de Socrate, la technique qu'il avait "d'accoucher les esprits" (7).
Cette fois, le Socrate prend la direction de la discussion et s'attache à faire découvrir à ses interlocuteurs le problème que recelait l'interrogation initiale, problème dont la méconnaissance est à l'origine de l'échec précédemment enregistré et de l'insanité des propos jusqu'alors tenus. Nous pouvons dire que la maïeutique a pour but d'aider les personnes "à reconnaître leur ignorance à chercher la vraie connaissance".
Socrate fut l'un des premier penseur ou philosophe parce qu'il recherchait toujours une vérité universelle.
Cependant, Socrate ne fut pas le seul qui innova ou rajouta un "concept" dans le discours philosophique. On pourrait se demandait alors, qui sont les autres personnes qui sont venu élargir la portée du discours philosophique ?
1 - Philosophie, raison, vérité, connaissance, Michel Larocque, et Vincent Rowell, page 97-110.
2 - Ibid., page 99.
3 - Ibid., page 98.
4 - Ibid., page 99.
5 - Ibid., page 99.
6 - Le Petit Robert, p1032.
7 - Philosophie, raison, vérité, connaissance, Michel Larocque, et Vincent Rowell,, page 97. Bibliographie
LAROCQUE, Michel, ROWELL, Vincent, Philosophie, raison, vérité, connaissance, Laval, Éditions Études Vivantes, collection"Philosophie", 1996, 246 pages.
ROBERT, Paul, Le Petit Robert, Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française, Paris, Dictionnaires Le Robert, 1977, p.2172 Voir encore sur internet à propos de Socrate:

Imprimer

Plus d'idées d'activités

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh