Extrait d'Exercices de Style, Raymond Queneau

Extrait d'Exercices de Style, Raymond Queneau

RÉCIT

Un jour vers midi du côté du parc Monceau, sur la plate-forme arrière d'un autobus à peu près complet de la ligne S (aujourd'hui 84), j'aperçus un personnage au cou fort long qui portait un feutre mou entouré d'un galon tressé au lieu de ruban. Cet individu interpella tout à coup son voisin en prétendant que celui-ci faisait exprès de lui marcher sur les pieds chaque fois qu'il montait ou descendait des voyageurs. Il abandonna d'ailleurs rapidement la discussion pour se jeter sur une place devenue libre. Deux heures plus tard, je le revis devant la gare Saint-Lazare en grande conversation avec un ami qui lui conseillait de diminuer l'échancrure de son pardessus en en faisant remonter le bouton supérieur par quelque tailleur compétent.

Extrait de Nouveaux Exercices de Style, Bernard Demers QUÉBÉCOIS

Asteur, chus dans la maudite autobus qu'est paquetée ben dur de monde que c'en est full up. V'là tu pas que je te pogne un câlisse de jeune fifi arrangé comme un agrès avec une emmanchure de cou pis un christ de ruban pas d'allure à son chapeau. Le jeune hostie, y'écoeurait son voisin rapport à ses pieds de tapette qui auraient été scrounchés par l'autre épais. Mais, comme y faisait dans ses culottes tellement qu'y avait la chienne, y a flyé jusqu'à ras une place free. Ben, creyez-moé, creyei-moé pas, Msieur Tremblay, deux heures après j'l'ai spoté sur la Maine de Paris France qui niaisait avec un autre esprit de cave dans son genre. Lui pis l'autre guidoune parlaient de bouton pis de linge. Stu assez fort, calvaire? Une autre ptite bière, Msieur Tremblay?

©1996 -
 
 

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh