Deux histoires à déméler

Deux histoires :
"Les animaux et les voleurs" et "Pris au piège!"
sont mélangées.
À toi de les retrouver.
Entoure l'une en vert et l'autre en rouge
Entoure le titre de la même couleur.

Des animaux voyagent ensemble. Ils ont trouvé refuge dans une cabane isolée où des voleurs ont caché leur butin. Soudain arrive l'un des voleurs.

Le chat lui cracha au visage, siffla, et lui lacéra les joues de ses griffes comme si sa vie en dépendait.

Les chats les plus connus du quartier disparaissent les uns après les autres. Y aurait-il un complot? Avec prudence, Minetchou parcourt les rues dans tous les sens pour inviter ses amis à une réunion générale...

Minetchou a commencé sa patrouille nocturne et solitaire par l'avenue. Cette fois-ci, il ne s'est pas laissé distraire par les poubelles. Il inspecte. Ses yeux sont partout à la fois.

Le voleur, fou de douleur, fit un bond en arrière et atterrit... droit sur les cornes de la chèvre.

Elle l'envoya promener de toutes ses forces et le piétina de ses sabots, pendant que l'oie le frappait de ses ailes et lui pinçait les mollets à qui mieux mieux.

Le pauvre homme n'en pouvait déjà plus quand le coq descendu du toit, se mit à le piquer du bec partout où il trouvait un endroit à piquer.

Rien ne lui échappera. Il a pris les trois ruelles et il arrive maintenant au tournant de la palissade.

À l'angle, il se plaque le dos au mur et avance prudemment la tête. Il jette un coup d' oeil: personne. Il peut y aller.

Il passe au pied du réverbère et avance, sûr de lui. Son regard balaie la rue.

Puis il termina par un vigoureux cocorico. Le voleur se rua hors de la cabane et courut retrouver ses compagnons, l'esprit en déroute. "C'en est fait de nous, mes amis! cria-t-il, hors d'haleine. La cabane est ensorcelée!

Personne sur son trottoir, personne sur le trottoir d'en face...

S'il levait un peu les yeux, il verrait quatre ombres menaçantes qui se laissent glisser le long du réverbère.

S'il fixait son attention, il reconnaîtrait Vilmatou et les trois marlous qui lui emboîtent le pas...

S'il était prudent, il se retournerait.

Une effroyable sorcière m'a craché son venin au visage, en sifflant et en me déchirant les joues de ses ongles. Ensuite le diable de la cour m'a empalé sur ses cornes, m'a fouetté avec une trique et m'a piétiné de ses sabots fourchus.

Un autre démon a agité devant moi un linceul blanc et m'a planté une fourchette dans les mollets.

Pour finir, un monstre venu d'en haut m'a fondu dessus et m'a lacéré de coups d'épingle tout en hurlant: "Sus aux voleurs!"

Mais il regarde droit devant lui. Vilmatou lève son gourdin et frappe. Le trou noir.

Superchat fait le tour du quartier, mais il sait qu'il est déjà trop tard. À l'heure qu'il est, Minetchou est sans doute aux griffes de l'ennemi.

L'avenue est déserte, les ruelles sont désertes, les trottoirs sont déserts, le terrain vague est désert...

Il faut se rendre à l'évidence : Minetchou a été enlevé !

Après ce récit, les voleurs décidèrent de continuer à courir en abandonnant leur butin derrière eux et de ne plus jamais revenir dans ce coin de la forêt.

En désespoir de cause, il fait jouer une dernière fois ses oreilles-radar. Rien. Que faire?

Le mieux est sans doute de mettre son habit dans sa musette et d'aller à la réunion générale.

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh