Astérix, de la BD au grand écran

Astérix, de la BD au grand écran

Les fringants Gaulois, crées par René Goscinny et Albert Uderzo, n'ont pas seulement résisté à l'envahisseur romain. Ils ont aussi séduit des millions de lecteurs à travers le monde et des spectateurs dans les salles obscures. Découvrez le phénomène Astérix !

Les débuts d'Astérix et d'Obelix

Tout a débuté en 1959. A cette époque, le scénariste René Goscinny (1926-1977) et le dessinateur Albert Uderzo (1927-2020) cherchent un nouveau personnage pour un nouveau magazine, Pilote. Ils veulent créer un héros aussi sympathique qu'inattendu. Jusqu'ici, la BD ne s'était pas intéressée aux habitants de la Gaule. Ils imaginent donc un fier Gaulois à la moustache fournie et à l’œil pétillant.

Ils le dotent d'un nom se terminant par le suffixe « ix » : Astérix. Et décident que tous les autres Gaulois auront un nom avec la même finale. Entre jeux de mots et calembours, apparaissent Obélix (obélisque), Assurancetourix (assurances tous risques), Abraracourcix (à bras raccourcis) et bien d'autres. Quant au nom du chien, Idéfix, c'est l'idée d'un lecteur à la suite d'un concours. Il fait référence à l'obsession (une idée fixe) du toutou : trouver des os.

Mur avec une fresque avec les héros d'Astérix à Bruxelles

Goscinny et Uderzo imaginent les aventures d'un petit village de la Gaule, placé sous l'occupation romaine, mais qui résiste à Jules César envers et contre tout. Car, les villageois disposent d'une botte secrète : une potion magique qui leur donne un pouvoir incroyable et leur permet d'envoyer voler les Romains loin dans le ciel quand ils leur cassent la figure !

Fabriquée par le druide Panoramix, la potion est distribuée à tout le village, sauf à Obélix. Car celui-ci est tombé dedans quand il était petit. C'est pour ça qu'il est super fort et n'a pas besoin de magie pour cogner les Romains. C'est pour ça qu'il peut aussi porter des menhirs sur son dos comme on porte un cartable !

Astérix le Gaulois

Les albums d'Astérix le Gaulois ont conquis le monde

En 1961, le 1er album intitulé "Astérix le Gaulois" sort en librairie. Il est tiré en seulement 6000 exemplaires. Mais très vite, le succès arrive. Ils partent comme des petits pains. L'album suivant, "La serpe d'or" sort en 20.000 exemplaires et fait aussi un carton. Le 3éme, "Le combat des chefs" vend 400.000 unités.

C'est une réussite incroyable jamais vue dans le monde de la bande dessinée ! En 1967, les ventes atteignent un million. Mais cela ne s'arrête pas là. Le phénomène dépasse les frontières de la France. Les aventures d'Astérix sont aujourd'hui traduites en plus de 111 langues et dialectes. Il y a même une édition en latin !

Déjà 38 albums ont vu le jour. Et depuis la 1ère BD des aventures d'Astérix, il s'est écoulé 380 millions d’albums dans le monde. C'est plus que Tintin, dont les ventes sont estimées à 240 millions.

Astérix en allemand

Des planches de BD au grand écran

Vu l'incroyable succès des petits Gaulois, un film d'animation sort en 1967, "Astérix le Gaulois". René Goscinny et Albert Uderzo n'ont pas donné leur accord pour cette nouvelle création. Qu'importe, les Français se ruent dans les salles de cinéma pour découvrir leur héros sur grand écran.

Les deux créateurs décident donc de faire leur propre dessin animé pour le cinéma. "Astérix et Cléopâtre" sort en 1969. Puis vient un troisième, "Les douze travaux d'Astérix". Sans oublier ceux qu'ils n'ont pas crées eux-mêmes : "Astérix et le coup du menhir", "Astérix chez les Bretons", "Astérix et la surprise de César", "Les douze travaux d'Astérix" et "Astérix et les Indiens".

Toujours au cinéma, en 1999, les Gaulois prennent forme humaine dans les films "Astérix et Obélix contre césar". Christian Clavier devient Astérix et Gérard Depardieu se transforme en Obélix. Les deux personnages semblent plus vrais que nature ! Et, ça fonctionne : une nouvelle fois, le public répond présent.

En 2002, les Gaulois reviennent dans "Astérix et Obélix : mission Cléopâtre". Réalisé par Alain Chabat (Les Nuls), ce film fera 14 millions d'entrées, un chiffre historique dans le box-office français. Ensuite, plusieurs films ("Astérix et les Vikings", "Astérix aux Jeux Olympiques" et "Astérix et Obélix : Au service de sa majesté") ont fait le plein de spectateurs.

Enfin, cerise sur le menhir, un parc d'attraction, le Parc Astérix, est fondé en 1989 autour des héros créés par René Goscinny et Albert Uderzo. Et le ciel ne lui est pas tombé sur la tête : il fait un tabac, au nez et à la barbe de Disneyland. En 2019, le parc Astérix reçoit 2,3 millions de visiteurs. Pas mal pour une poignée d'irréductible Gaulois !

Le parc Astérix

Illustrations :

Astérix et Obélix © Editions Albert René/Goscinny Uderzo

Astérix le Gaulois (1961) © Editions Albert René/Goscinny Uderzo

Astérix en allemand (détail) © Flickr

Mur avec une fresque avec les héros d'Astérix dans une aire de jeux © Flickr

Parc Astérix © Flickr


© Copyright DR