5 choses que vous ne saviez pas sur le Petit Prince

Tout le monde connait le Petit Prince ! Mais son histoire est pleine de mystère. Découvrez 5 anecdotes que vous ignoriez sur le célèbre livre pour enfants de Saint-Exupéry.

La première édition du livre est américaine

On l'ignore souvent, The Little Prince paraît pour la première fois en avril 1943, trois ans avant d'être publié en France. En effet, à cette époque, Saint-Exupéry est exilé aux États-Unis suite à une démobilisation. C’est son éditeur new-yorkais Reynal & Hitchcock qui lui propose alors d’écrire un conte de noël pour enfants.

Dans la première édition française, les dessins ne sont pas ceux de Saint-Exupéry

Contrairement à la croyance populaire, et à ce que prétend l'indication « Avec des aquarelles de l'auteur », les mythiques dessins du Petit Prince de l’édition française de 1946 ne sont pas de la main de Saint-Exupéry ! En effet, Gallimard souhaite publier le conte en France pour Noël 1945. N’étant pas en possession des aquarelles originales, l’éditeur fait appel à un artisan qui reproduit les dessins à partir de l'édition américaine de 1943 (d’où un certain nombre d’infidélités…). Le livre sort finalement en France en avril 1946. En 1999, après comparaison avec l’édition américaine, Gallimard réédite une version corrigée de l’œuvre : les dessins retrouvent enfin leurs couleurs d’origine (redingote vert d'eau et non bleue...), et les détails omis (étoiles, couchers de soleil...) sont réintroduits.

Des aquarelles portées disparues

Mais alors où sont les aquarelles originales ? En 1942, Saint-Exupéry les avait confiées à son éditeur américain avec le texte. Depuis, elles sont introuvables ! Seules quelques unes ont refait surface dans les années 1990, dans l’arrière-boutique d’un libraire parisien. Selon le journal "L’Express", les autres aquarelles seraient entreposées dans un coffre fort et sous la propriété de José Martinez Fructuoso, secrétaire particulier et légataire universel de la veuve de Saint-Exupéry.

Le vrai Petit Prince   

Dans les années 40, Charles De Koninck recevait régulièrement dans sa maison au Vieux Québec les grandes personnalités du monde. Saint-Exupéry s'y est lui-même rendu en 1942. Leur fils, Thomas De Koninck, était alors âgé de huit ans. L'année suivante, l'auteur publiait Le Petit Prince. Selon la légende locale, Saint-Exupéry se serait inspiré du petit De Koninck, qui avait les cheveux blonds bouclés et posait beaucoup de questions. Cependant, Thomas refusa toujours cette interprétation : « Le Petit Prince, c'est Saint-Exupéry lui-même ».
 

Le Petit Prince dans le domaine public

Selon la loi, une oeuvre entre dans le domaine public 70 ans après la mort de l'auteur. Or, la durée des droits est rallongée lorsque l'auteur est "mort pour la France". Et c'est le cas d'Antoine de Saint-Exupéry. Le Petit Prince, comme le reste de l’œuvre de Saint-Exupéry, reste donc en France protégé par les droits de copyright jusqu'en... 2032 ! Cependant, l'oeuvre est bien entrée dans le domaine public au 1er janvier 2015 dans le reste du monde. Et au Canada et au Japon, où la durée des droits n'est valable que 50 ans après la mort de l'auteur, le Petit Prince est déjà dans le domaine public depuis 1995.

Annonces Google