Les paysans au Moyen-Age

La vie au Moyen-Age

Découvrons la vie à l'époque des hommes au Moyen-Age. Qui sont les seigneurs ? Comment devient-on chevalier ? Qu'est-ce que la guerre de Cent Ans ? Autant de questions auxquelles répond cet article.

Les seigneurs

Durant les dynasties des Mérovingiens et des Carolingiens, le roi de France n'est maître que de son propre domaine autour de Paris et d'Orléans. De riches guerriers se donnent presque tous les pouvoirs et prennent sous leur coupe les paysans des campagnes voisines. Ils protègent les paysans mais en échange, ils exigent des redevances et du travail.

L'affaiblissement du pouvoir royal a créé un climat d'insécurité. Dans tout le pays, les seigneurs construisent des forteresses pour se défendre : les châteaux forts situés sur des buttes appelées mottes féodales. Les châteaux forts sont entourés d'une haute muraille et d'un fossé. Au centre se trouve le donjon où se réfugie le seigneur et sa famille en cas d'attaques extérieures.

Le château, peu éclairé, mal chauffé, n'est guère accueillant. Le seigneur s'adonne aux joies de la chasse et des tournois, mais il demeure avant tout un guerrier. Il défend son domaine ou pille les biens des autres seigneurs pour s'enrichir.

seigneur en tenue de chevalier

Avec l'arrivée des Capétiens, le rôle des seigneurs change : ils deviennent les représentants du roi. Dans certaines grandes villes, le seigneur va même jusqu'à perdre son pouvoir au profit du maire de palais.

Les chevaliers

Le seigneur a une armée sous ses ordres afin de l'aider à protéger son domaine. Il s'agit de chevaliers. Les guerriers deviennent chevalier, lors de la cérémonie d'adoubement.

A genoux devant l'autel, le futur chevalier, qui a revêtu une tunique sur sa côte de mailles, joint les mains dans une attitude de prière. Des chevaliers lui fixent ses éperons. Le seigneur lui ceint l'épée et va lui donner l'accolade, en lui déclarant qu'avec cette épée, il lui confère l'ordre de la chevalerie qui n'admet aucune bassesse.

chevalier pendant un tournoi

Les villes

Les villes se développent également à la même époque. Des marchands et des artisans s'installent autour des abbayes ou des châteaux forts. Pour protéger les quartiers, de grandes enceintes sont dressées autour de la ville.

Les artisans, les verriers, les tisserands, ... sont regroupés en métiers dans une même rue ou un même quartier.

La ville est très hiérarchisée : le château fort (s'il est inclus dans la ville) se situe dans la partie haute de la ville - ville haute - l'abbaye se trouve dans la ville basse. Autour de l'abbaye, se trouvent les habitations et les ateliers des artisans. Les paysans vivent en dehors de la ville. Certaines villes deviennent très riches : elles conquièrent alors elles-mêmes leurs libertés. Elles deviennent alors indépendantes des seigneurs. Le dirigeant s'appelle Maire de Palais (par exemple, Charles Martel était maire de palais), une milice défendant la ville. D'autres villes acquièrent les mêmes libertés, mais les habitants doivent pour cela verser, chaque année, une somme fixe.

 

Les croisades

Le christianisme est la religion privilégiée en France. Chaque année, des chrétiens se rendent à Jérusalem sur la tombe de Jésus-Christ. En 1095, le pape lance un appel : il demande aux Francs de partir vers Jérusalem pour aider les pèlerins contre les Sarrasins (de religion musulmane) qui les empêchent d'accéder au tombeau de Jésus-Christ. Un grand nombre d'hommes partirent en croisades, où ils périrent pour la plupart. La première croisade a donc lieu en 1095. Il y aura en tout huit croisades. La mort de Saint Louis marquera la fin des croisades en 1270.

château bâti par les croisés en Syrie

La guerre de Cent Ans

De 1337 à 1475, une succession de guerres oppose les rois de France et les rois d'Angleterre qui refusent d'obéir au roi de France. Cette succession de guerre s'appelle la guerre de Cent Ans. En 1429, Jeanne d'Arc délivre Orléans et par la même occasion le roi de France Charles VII, prisonnier des Britanniques. En 1430, elle est faite prisonnière par les Anglais à Compiègne. Ces-derniers la brûle vive en 1431.

 

Le peuple du Moyen Age vit très difficilement car après avoir payé tous les impôts au seigneur, il ne reste presque plus rien pour se nourrir. Certaines années, la famine (manque de nourriture) et la peste (maladie très contagieuse et mortelle à l'époque) frappent les campagnes et les villes. Les brigands attaquent aussi les paysans et les commerçants. Dans les villes, les maisons et les boutiques étant construites en bois, de nombreux incendies ravagent tout ou partie des villes. Enfin, les guerres incessantes et les croisades alourdissent la situation : bon nombre d'habitants meurent, propageant les maladies contagieuses et mortelles.

 

Pour aller plus loin, découvrez sur Momes :

Illustrations : © Wikimedia Commons (illustration principale), © Freepik (seigneur portant un heaume), © Freepik (un chevalier lors d'un tournoi) et © Pixabay (château fort bâti par les croisés en Syrie)


© Copyright Wikimedia Commons