Les origines de Rome

Les origines de Rome sont mystérieuses : Romulus et Rémus, deux jumeaux fils illégitimes du dieu de la guerre Mars, auraient été recueillis par une louve. Ensemble ils auraient fondé la ville de Rome sur la colline du Palatin... Mais ce n'est qu'une légende ! Quelles sont donc les véritables origines de Rome ?

La légende de Romulus et Rémus

Selon la légende, après la chute de Troie, un groupe de Troyens, sous la direction d'Énée, s'installe sur les rives du Litium. Énée épouse Lavini, fille d'un roi du pays. Ses enfants, dont Ascagne, fondent Albe la Longue.

De son union avec le dieu Mars, la fille de Numitor, roi d'Able, Rhea Silvia, a des jumeaux, Romulus et Remus. Par la suite, à cause des persécutions de son oncle Amulius, qui a chassé Numitor du trône d'Able, Rhea Silvia doit abandonner ses enfants dans un berceau qui dérive sur le Tigre jusqu'au pied du Palatin. Attirée par les cris des jumeaux, une louve vient les allaiter. Puis, ils seront recueillis par les bergers.

Devenus grands, ils désirent fonder une ville. Comme, ils se disputent l'honneur de cette fondation, ils observent, pour se départager, le vol des oiseaux. Romulus l'emporte. Alors, Romulus trace sur le Palatin les limites de la ville, suivant encore le rite étrusque. Ayant attelé une vache et boeuf blancs à une charrue, il marque d'un sillon les fondations des murailles (Roma quadrata). Par défi, Remus franchit d'un saut le sillon. Romulus le tue alors et en ajoutant cette apostrophe "Ainsi périsse à l'avenir quiconque franchira mes murailles ". (Encyclopédie Grolier 1979, p. 561)

Les historiens romains plaçaient la fondation de Rome à une date qui correspond à 753 avant Jésus-Christ. Ensuite, Romulus peuple sa ville de vagabonds et il leur procure des épouses en enlevant les femmes des Sabins, un peuple voisin. Après une guerre, les Sabins et les Romains se réconcilient et ne forment désormais qu'un seul peuple.(Julliard, 1967, p.8) Finalement, Romulus est enlevé dans le ciel et devient dieu sous le nom de Quirinus.

Toujours selon la tradition, après Romulus, les Romains ont des rois tantôt Romains, tantôt Sabins : le Sabin Numa Pompilius, qui organise la religion, par la suite le Romain Tullus Hostilius, qui fait la guerre contre Albe et l'emporte grâce à la victoire de ses champions, ensuite le Sabin Ancus Martius, qui fonde Ostie et construit le pont Sublicus sur le Tibre.
Sous le règne de Tullus, les Albains et les Romains s'opposèrent à un conflit qui fut réglé par la victoire des trois Horaces sur les trois Curiaces, champion d'Able. Viennent ensuite, après Ancus Martius, trois rois d'origine étrusque, selon Lepelly : "Tarquin L'Ancien, qui entreprend de grands travaux et fait creuser un égout, la Cloaca maxima, le second roi Servius Tullius, qui construit une solide muraille (le mur servien) et divise la population en classes suivant la richesse, le troisième roi étrusque, Tarquin le Superbe étend la domination de Rome dans le Latium, cependant il dresse contre lui les nobles romains, de sorte que ceux-ci le chassent aux environs de 509 av.J.-C. et fondent la république ".(Lepelly, 1969, p.14)

louve empire romain

La véritable origine de Rome

En réalité, les fouilles (Whitaker, 1989, p.54) par les anthropologues et les historiens ont montré ainsi que dès le Xe siècle avant Jésus-Christ, il existait sur le Palatin un petit village de bergers dont la civilisation était la même que celle d'Albe.
Vers le V11 siècle av J.-C., les autres collines s'étaient à leur tour garnies d'habitants. Rome devait être alors une colonie Albaine. Probablement, les Albains étaient venus s'installer là pour défendre leurs pâturages contre les Étrusques, qui s'avançaient sur la rive droite du Tibre.
Dans une période suivante, Rome connut une invasion étrusque. Les "rois-étrusques" de la légende furent de simples occupants. Ceux-ci firent des villages romains une véritable ville, enclose de mur et ornée de temples.
Quand l'Empire étrusque s'affaiblit, les Romains chassèrent leur "roi étrusque " (Veyne, 1991, p18) et installèrent la république.


© Copyright Musée du Capitole, Rome, Italie
Annonces Google
0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh