Quel métier plus tard ?

Le choix d'une carrière, d'un métier
Quel métier voudriez-vous exercer ?
On choisit par vocation ? Par intérêt pour un métier ? Par intérêt pour l'argent ? Pour la gloire ? Pour suivre le métier de ses parents ? Comment se passe le choix d'une carrière et choisit-on toujours ?

Salut, moi j'aimerais être instit ou styliste.
Je crée des vêtements avec une copine et on s'amuse beaucoup !!!!!!!!!!!!
Moi ce n'est pas pour l'argent que je voudrais faire ces métiers et ni pour suivre mes parents( surtout pas :-)). Ce n'est pas non plus pour la gloire !
Je pense que certains enfants (surtout dans d'autres pays) n'ont pas le choix de leur carrière. Mais moi j'ai le droit et je trouve ça complètement illégal de la part des parents de choisir le métier de leurs enfants.
Tiphaine, France
Moi c'est tout simple: je voudrais devenir institutrice, enfin maintenant on appelle ça "professeur des écoles"...
C'est pas bien dur à deviner, j'aime les enfants et j'aimerais les guider dans leur vie future, ainsi que leur inculquer le respect de la vie en société et bien évidemment leur apprendre tout ce dont ils auront besoin afin d'avoir la meilleure scolarité pour la suite!
Sarah
Salut, je m'appelle Victoria et j'ai 13 ans. J'habite en France et plus tard je serai comptable
Bonjour, moi j'aimerais bien être avocat pour aider les personnes qui sont victimes, pour punir les gens qui ont fait des choses pas très sympas mais de l'autre j'aimerais être prof de français pour apprendre aux élèves ce qu'est notre langue natale à tous à peu près et en plus j'adore le français. Je ne dis pas que je suis la 1ère mais j'ai une bonne moyenne. Voilà!!!
Axelle de Ozoir
Moi c'est Sandra 17 ans de Marseille et plus tard je voudrais devenir prof d'italien. C'est mon plus grand souhait. Réussir mes études et même si je suis dans un lycée de zone d'éducation prioritaire. Viva l'italia
Sandra
Salut, moi le métier qui m'intéresserait c'est être médecin pour pouvoir aider les gens et les sauver si possible. Il y en a qui me dise qu'ils ont peur du sang, mais je ne vois pas pourquoi car je trouve que ça n'a rien d'effrayant!!!!
Si non j'ai une passion c'est dessiner les vêtements et j'aimerais bien aussi être styliste ça doit être super !!!
Bon , eh ben je vous ai tout dit !!
Séléna en ile- de - France dans le Val d'Oise !
Salut, je m'appelle Maëva et j'ai 11 ans.
Plus tard, je serais véterinaire-médecin ! Tout le monde dit qu'on ne peut pas faire 2 métiers à la fois, mais moi je pense que quand on veut on peut !
Quand je serais à la retraite, j'écrirais des livres pour enfants et je voyagerais tellement que je ferais aussi des reportages !
J'irais aussi dans les écoles pour leur enseigner mon savoir-faire !
Alors, à bientôt
Maëva
Bonjour, moi je veux être prof. de musique car j'aime ça et non pour l'argent. Ma vie c'est la musique mais pas l'argent!!
Bonjour, je voudrais plus tard être patineuse, je prend des cours, je suis la plus forte de mon groupe, je participe aux compétitions et le plus souvent je l'ai gagné et en couple c'est bien mais j'aime pas mon partenaire
Bonjour. J'ai 16 ans et je suis passionné par la Bourse et ses mécanismes (je m'amuse à faire des analyses qui sont souvent justes!).
J'aimerais devenir analyste économique ou quelque chose dans ce domaine; puis me lancer dans la politique, ma deuxième passion.
Pour ce qui est de l'analyse économique, je cherche des infos sur la voie à choisir (quelle grande école...).
@+ et votez pour moi en 2022 :-)
Romain, 16 ans, en seconde à Hélène Boucher, Paris
Moi je veux être prof d'anglais et si j'ai choisi ce métier c'est parce que j'aime beaucoup l'anglais et parce que j'aime beaucoup apprendre aux gens, j'aime beaucoup rendre service, ça me fait plaisir
Pour ma part je suis engagé dans l'armée de l'air comme Militaire Technicien de l'air en tant que Fusillier Commando. Depuis tout petit j'ai toujours voulu intégré l'armée, et je suis passionné sur les armees à feu. Donc tout à fait pour moi :)
Il faut pratiquer ce qui nous passionne c'est toujours mieux. Si nous avons le choix évidemment.
Richard, 17 ans, France
Salut! Mon métier que j'aimerais faire plus tard est mécano auto/moto sur circuit automobile et faire des voiture de tunnig!! Mais le problème c'est que je suis une fille et une fille ça ne répare pas les voiture en général!!! Mais je trouve que j'ai un avantage.... mon papa aime la mécanique et dans ce domaine on est entouré d'hommes!! Ce qui ne me pose pas de problèmes vu que j'ai une super bande que de garçons!!!! Et je suis un vrai garçon manqué!!!!!!!!j
J vais à l'armée après ma troisième mais si je ne suis pas prise à la nouvelle année 2003/2004 je ferai un an dans le lycée de ma ville!!! Ca m'évitera de perdre un an!!!!!!!!
Vivez à fond votre passion!!!
Nancy 15 ans alias Bizzy
Moi je pense que les parents sont là pour guider leur enfant [vers] ce qu'il veut faire!!!! Parce que les parents ne sont pas là pour que les enfants soient tristes!!!!
Elie 11 ans 6ème
C'est nul, je suis contre, car nous sommes des enfants maintenant mais plus tard on sera adulte et si on est obligé de faire un métier qui ne nous plait pas ce n'est même pas la peine d'exister car dans ce cas là plus tard notre vie sera un enfer.
Les parents veulent qu'on fasse un certain métier pour qu'on ait une bonne situation ou pour qu'on puisse devenir ce qu'ils n'ont pas pu devenir mais si ça ne nous plait pas ça ne sert à rien
Moi j'ai 12 ans et je veux devenir actrice mais je crois même que je ne vais jamais arriver parce que mes parents n'aiment pas ça mais j'essaye de les convaincre. Je suis jeune c'est vrai, mais je suis capable de devenir actrice. Pour convaincre mes parents je suis en train d'écrire un film et si il va sortir à la télé je demanderais de faire une seule personne.
Pour convaincre mes parents je vais leur promettre de ne pas embrasser un garçon, de ne pas mettre des vêtements qui font sortir mon corps comme un chandail à bedaine ou un chandail plus court d'un chandail à manches courtes.
Salut, moi je trouve cela vraiment dommage, car j'ai 16 ans et l'autre jour j'ai voulu passer une entrevue dans un Mc Donald... Mais j'ai l'air tellement jeune de mon visage, qu'on dirait que j'ai ... 14 ans. Et quand je suis allé passer l'entrevue, le patron m'a regardé et m'a dit : tu as l'air vraiment très jeune. Et il ne m'a jamais rappellé.
Pourtant j'avais toutes les qualités pour avoir ce job. Je suis certaine que c'est à cause de ma jeune apparence. Depuis , je n'ose plus me chercher de jobs...
Mais bon, quand j'aurai 25 ou 30 ans... Je vais surement avoir l'air d'avoir 18 ans... :S
Salut
Maella (16 ans )
On ne peut pas toujours choisir son futur métier et ce n'est pas toujours à cause de l'influence de ses parents.
Moi j'ai toujours voulu travailler dans l'armée... mais le problème est que je n'ai pas la taille requise! Je trouve ça injuste. Pour ces métiers il faut qu'une femme mesure 1m60 et je ne mesure qu'1m56. Il y a vraiment des choses dont la vie vous prive en vous donnant un coup de poignard au coeur.
Moi, depuis que je suis petite, je veux devenir institutrice. J'ai eu des moments où je voulais devenir architecte, mais le dessin et les mathématiques ne sont pas mon fort.
Ma mère est prof. de langues et mon père est secrétaire de direction dans une école. J'ai été plongée dans le monde de l'enseignement il y a longtemps. Je rêve de pouvoir inculquer mon savoir à de jeunes enfants, pouvoir le faire mieux que certains de mes professeurs qui ont certainement eu leur diplôme dans une pochette surprise.
Quand je serai instit, je dialoguerai avec mes élèves, je les aiderai aussi bien pour leurs problèmes perso que pour leurs problèmes scolaire. Je ne veux pas être le prof que les élèves détestent, le prof que l'on insulte dans son dos. Je crois que c'est une vocation.
Marie, 14 ans et demi
Le rôle des parents est seulement de bien élever leur enfant et de faire tout pour que l'enfant ait plus tard un travail, une situation. Je connais beaucoup de personnes qui ont été forcés par leurs parents de faire un instrument de musique. Je trouve cela idiot !
Les parents ne devraient pas imposer à leurs enfants un métier. On en viendrait à fabriquer un être humain. L'enfant doit choisir lui-même sa voie même si les parents doivent l'aiguiller.
Moi, je fais du violon et j'adore cela. C'est ma passion. Je voudrais devenir violoniste mais je précise bien que mes parents ne m'ont JAMAIS imposé mon choix.
L'enfant doit choisir lui-même sa voie en réfléchissant à ce qu'il aime et ce pour quoi il est fort. Je m'oppose fermement à l'obligation des parents car l'enfant, une fois bien élevé, n'est pas imbécile et est tout-à-fait capable de réfléchir à cela.
Violaine, 11 ans. Nancy-France
Contre contre et archi contre. Les parents n'ont pas à choisir la carrière de leur enfant !! Ils peuvent les guider mais pas leur imposer !!!!!
Certains disent que leur fille devrait faire une carrière de mannequin car elle est vraiment belle et ... Mais est-ce-que leur fille a vraiment envie de le devenir???
Les parents ne posent pas souvent cette question à leur enfant, ils ne leur demandent pas leur avis, ils décident
Les parents n'ont pas à "choisir" la carrière de leurs enfants. Ils peuvent, ils doivent même essayer de les guider vers ce qui leur semble bon pour eux, mais ne doivent en aucun cas leur imposer leur choix!
Chaque individu est unique et la vie est bien trop courte pour se permettre de passer à côté de la carrière que l'on souhaite réaliser.
Les parents mettent des enfants au monde, ils sont responsables d'eux légalement jusqu'à leur majorité. Après l' "enfant" est à son tour un adulte qui doit frayer son propre chemin dans le monde. Les parents ne peuvent pas imposer un métier à un futur être-humain indépendant. Nous n'avons qu'une vie.....
Il faudrait d'abord définir le mot carrière : si l'on considère le sens initial de ce mot, c'est "la voie où l'on s'engage"; et c'est donc un sens suffisamment large pour qu'à une même carrière puissent correspondre plusieurs professions, de niveaux et genres parfois très variés.
Si vous envisagez le mot carrière au sens plus moderne de "profession, métier", je crois que la discussion sera moins intéressante, car seuls des témoignages très personnels pourront y prendre place.
Je crois qu'une carrière ("voie où l'on s'engage") est toujours un choix qui vient de vous, et si ce n'est pas un choix, c'est en tout cas une orientation qui correspond bien à vous, et à votre personnalité en pleine évolution (ceci dit pour les plus jeunes qui sont encore dans des filières générales).
Je voudrais encourager les enfants et adolescents qui, à tort, croient que certaines carrières leur sont fermées, parce qu'on leur a dit que.... ils n'étaient pas assez bons en telle matière, ....ou que ils n'étaient pas assez "volontaires", ou que tout simplement telle autre carrière serait tellement plus simple pour eux...
Je suis une adulte, médecin chercheur depuis plus de 15 ans, je peux donc me permettre de transmettre mon avis à des plus jeunes:
- si vous sentez en vous une passion pour quelque chose, ou simplement un goût prononcé sans vraie passion, laissez-vous guider par cette passion ou ce goût, et non uniquement par les avis des autres ; travaillez avec sincérité du mieux que vous pouvez ; ne cherchez pas à économiser votre temps ; c'est toute votre vie qui est en jeu.
Tout semblait s'opposer à ce que je devienne médecin, j'avais passé un bac A (aujourd'hui L), les facultés refusaient déjà les bacheliers littéraires ; en première année, sur 1200 étudiants, nous étions deux littéraires parmi une foule de bacheliers C (aujourd'hui "scientifiques").
Je savais néanmoins que je ne faisais pas erreur, j'avais le désir d'aider ceux qui souffrent, le désir de faire de la recherche médicale, le désir en un mot de donner ma vie au métier de médecin, et "d'aller loin".
Mon "handicap" de départ (insuffisance de bases en mathématiques/physique/chimie), j'en ai fait ma force.
J'ai travaillé sans relâche, ne considérant jamais la partie gagnée d'avance ; au bout du compte, et bien que j'aie dû doubler ma première année, je n'avais rien à envier aux "scientifiques" (qui eux aussi doublent souvent la première année !).
Aujourd'hui je peux vous dire que la réussite dans une voie que vous aimez dépend à 50% de votre détermination, et à 50% du travail que vous fournissez, les deux sont indissociables et indispensables l'un à l'autre.
Je crois même que la détermination est le moteur le plus important.
Pour information, personne ne m'a jamais conseillé de faire médecine, je n'étais pas issue d'une famille de médecins (mais plutôt d'ingénieurs) ... La longueur des études ne m'impressionnait pas quand je la comparais au prix inestimable d'une vie humaine sauvée, ou à celui d'une douleur physique (ou morale) atténuée -(le médecin apprend vite qu'il n'a pas pour mission celle d'un un dieu ou d'un surhomme ; et il existe hélas des maladies graves, des accidents mortels... nous rappelant que nous ne sommes pas des magiciens).
Si certains sont tentés de me dire "vous avez perdu les 10 ans de vos plus belles années de jeune femme, je leur répondrai : qu'importe, j'ai "gagné" le plus beau métier du monde, et je ne le fais pas pour l'argent, sinon je ne serais pas dans la recherche !
J'espère que ces mots, adaptables à d'autres domaines que celui de la médecine, donneront assurance, force et espoir à ceux qui hésitent à faire ce qu'ils aiment, et même à ceux qui n'ont pas encore assez cherché ou réfléchi, et qui sont encore très indécis.
Essayez de savoir ce que vous aimez à partir de la classe de troisième, et dites-vous qu'après la troisième, rien n'est perdu, il reste encore au moins deux ans pour décider.
.Beaucoup de jeunes lecteurs internautes sont en vacances scolaires... c'est un moment propice pour réfléchir, ne perdez pas ce précieux temps...
Benjamin Franklin a écrit "LOST TIME IS NEVER FOUND AGAIN" ("Le temps perdu ne se rattrape jamais"); ce n'est heureusement pas vrai pour tout mais, pour réfléchir et préparer votre carrière et votre métier, faites-en votre devise.
Qu'on me permette de dédier ces réflexions à tous les jeunes collégiens et lycéens et, en particulier, à : Olivia, Vincent et Sylvain, mes jeunes cousins.
Elisabeth, France
Je suis enseignante et j'ai sincèrement cru choisir ce métier par vocation.
Néanmoins je crois que j'y étais prédestinée:
- j'ai vécu dans un collège les 10 premières années de ma vie
- je n'ai cessé d'entendre mes parents, agents d'entretien, vanter les avantages des profs
- j'adorais l'école et mes maîtres
Aussi je crois que la vocation est un bien grand mot!

Plus d'idées d'activités

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh