Le Petit Chaperon Rouge Sang

JEUNES ÉCRIVAINS

la page dont vous êtes les auteurs

LE PETIT CHAPERON

ROUGE SANG une histoire écrite par

Émilie

octobre 1996 Acte 1

C'était l'automne et déjà à cette heure le soleil brillait par son absence. C'était la pleine lune et Sandy était sur le point de se coucher lorsque le téléphone la fit sursauter...
elle sentait que si elle répondait, quelqu'un essaierait de lui parler.

-allo!
-allo, Sandy, c'est ta mè'e-g'and...
-Ah, bonsoir Mamy, dit Sandy rassurée, mais comme ta voix me semble bizzare!
-C'est que j'ai oublié mon ve''e à dentier chez-toi. J'aimerais le'écupé'é, peux-tu veni' me le po'ter avec un petit pot d'eau.
-Bien sûr,fit Sandy machinalement...J'arri...!
clic

J'arrive, allait-elle dire avant que la ligne et son appétit soient coupés.

Vite elle alla récupérer le dentier et le mettre dans le petit pot d'eau. En le prenant, elle avait cru que le dentier l'avait mordue mais elle chassa vite cette idée. Elle prit sa cape rouge et entreprit de franchir les 300 mètres qui la séparaient de la cabane de mère-grand à l'autre bout du bois.

Elle n'avait pas fait dix pas qu'elle sentait déjà la peur. Elle ne savait pas si c'était parce qu'on la pourchassait avec une hache ou si c'était parce qu'aucune de ses 12 soeurs n'étaient sorties vivantes de cette forêt. Elle sentait le dentier claquer des dents dans le panier.

Acte 2

Enfin, elle arriva à la cabane, haletante, et sonna trois fois.

Mère-grand cria:
"Ti'e la chevillette et la bobinette che'aaaaaaaaaaaaa!"

Un cri d'horreur effroyable!!!
Peut-être est-ce l'infirmière en train de faire un lavement à grand-mère?espérait-elle secrètement.

Elle réussit à ouvrir la porte: le sang la glaça. Le désordre était tel que le lit semblait flotter sur une mer de linge sale. Sur un mur, Miss Jones, l'infirmière, pendait par les pieds, la tête dans une bassine.

Sandy ne savait si Miss Jones était vivante ou morte tellement l'infirmière avait naturellement l'air d'un zombie....

Acte 3

Mais le pire, ce qui avait attiré son attention, c'était mère-grand!

C'est incroyable ce que la viellesse peut faire sur une personne âgée.

La moustache de mère-grand s'était étendue à tout son visage et celle-ci tricotait un confortable foulard avec les intestins de Miss Jones.

Sandy balbutia:
-Mère-grand, comme vous avez de grands yeux!
-C'est pour mieux te voir mon enfant.
-Comme vous avez de grandes oreilles!
-C'est pour mieux t'entendre.
-Comme vous avez de grandes scies à chaînes...

C'est mots lui avaient échappé, elle allait les regretter pour le reste de sa vie ce qui, au bout du compte, ne fut pas très long.

Sandy n'était pas le genre à faire la première page d'un journal mais sa mort, elle, l'était.

On retrouva sa tête deux semaines plus tard, le dentier de mère-grand dans la bouche. C'est un chasseur qui a fait l'affreuse découverte... dans le ventre du loup.

©1996 -

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh