Les aventuriers de l'horreur 2

JEUNES JOURNALISTES

la page dont vous êtes les auteurs

sujetLes aventuriers de l'horreur auteurJonathan datejuin 1999

Le martien qu'on prenait pour un humain

Il est 8:00, le ciel est gris accompagné de brume qui nous cache la vue. Un nouvelle élève arrive aujourd'hui. Moi et le club des aventuriers attendons sagement l'autobus. Gabriel a beaucoup souffert du venin le 31 janvier et la nouvelle a fait le tour du quartier. Il faut dire qu'on est des héros. Je sens que bientôt, nous allons avoir un autre aventure mais encore plus capotante.
Nous arrivons à l'école et jouons au hockey comme tous les jours mais nous apercevons quelqu'un que nous n'avons jamais vu. Ça doit être le nouveau. Nous arrivons dans la classe et notre professeur commence son long et interminable discours: "Je veux que vous accueillez cet élève comme votre ami. Il a été rejeté par plusieurs écoles mais personne n'a voulu dire quelque chose. Le voici, "Alemar Sien". Bienvenue dans notre école."
À la récréation, Alemar Sien joue au hockey et compte 8 buts dans une récréation. Nous avons gagné 8 à 1. Ce nouveau n'est pas ordinaire et je vais le surprendre. Je sais moi, pourquoi il a été rejeté de toutes ces écoles. Il n'est pas humain. À la récréation, je l'ai vu se faire mal et s'était vert. J'appelle le club des aventuriers car ça va brasser.
Nous le suivons en bicyclette jusque chez lui et nous regardons par la fenêtre et nous entendons sa mère dire: "Mon pauvre petit martien, tu vas devoir rester ici jusqu'à la fin de l'année pour que papa découvre une autre planète où nous allons pouvoir habiter. Sinon, nous allons détruire cette planète pour rester ici. Tu peux enlever tout ton déguisement d'humain car tu es chez nous."
Que pouvons-nous faire? demande François près à examiner ce martien. Nous allons coincer toute sa famille et les renvoyer chez eux sur la planète Mars. Louis-Philippe, va demander au cosmodôme de nous construire une fusée qu'on peut contrôler à distance. Cette deuxième aventure va commencer... MAINTENANT!!!!!!!
Comme chaque jour, Alemar Sien et sa mère s'en vont prendre une marche. Nous allons les suivre pour découvrir leurs secrets si bien gardés pendant toutes ces années. Ils passent par un petit ruisseau et rentrent dans l'un des tuyaux et passent dans un passage secret. Nous avons encore le matériel nécessaire pour les arrêter. Boussole, lampe de poche, vêtement malpropre (car c'est sûr qu'on va se salir), petit couteau de défense et détecteur de martiens.
Nous prenons leurs chemins et arrivons à un endroit inconnu sur terre. Le ciel est noir sans étoiles, sans le soleil et sans la lune. On dirait être sur Mars. Louis-Philippe va nous chercher alors Patrick va l'attendre chez moi et revient aussitôt. Il y a presque mille soucoupes volantes. Maintenant, je suis persuadé que nous sommes sur Mars. Deux gardes nous arrêtent mais Gabriel leur donne un petit coup de poing. François va examiner les corps pendant que nous, les trois restants, nous allons chercher Alemar Sien pour lui parler que nous connaissons une planète inhabitée car nous y sommes déjà allé, la LUNE.
Nous devons chercher la même adresse que sur terre. C'est le 1234. Je l'ai trouvé, dit Joël fier de l'avoir trouvée. Nous rentrons et on leur raconte notre histoire. Au début, ils ne voulaient pas qu'on rentre mais là, ils veulent. Ils acceptent et nous les ramenons sur terre par le passage et Patrick et Louis-Philippe attendent que tous les martiens soient embarqués. Mais, ils ont pris en otage François. Ce dernier réussi à sauter mais il est blessé très gravement.
Une semaine après, il est actif.
Nous lui demandons les résultats de sa recherche mais il nous répond:
"Quelle recherche ?"
Il est vraiment tombé de trop haut.

Suite au prochain épisode http://www.momes.net/

Page en construction permanente, dernier remaniement le

19/06/99

Plus d'idées d'activités

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh