À un passant

À un passant un poème de

Nadja, Kristin, Nathalie, Anne, Franziska,

Jessica, Maren, Verena, Dörthe,

Judith et Kerstin

septembre 2004

Inspirées par le poème «À une passante» de Baudelaire,
Nadja, Kristin, Nathalie, Anne, Franziska, Jessica, Maren, Verena, Dörthe, Judith et Kerstin
d'une Première de l'Europaschule à Gladenbach (Allemagne)
ont rédigé des poèmes «À un passant »

À un passant

Seulement un moment

un coup d'oeil

et j'ai su

que tu es différent

de tous les autres

Mais tu ne m'as pas remarqué

et j'ai pensé

que je me suis trompée.

J'étais déçue

et essayais de t'oublier.

Pourtant, la deuxième fois

que nos chemins se sont croisés

tu as vu mes yeux

et tu as su

que je suis différente.

*****

À un passant

dans le silence froid

peur

solitude

il apparaît

soleil en hiver

une idée de chaleur

dans le froid

du monde

*****

À un passant

la rue est grande

anonyme

mille personnes passent mon chemin

mais personne ne m'intéresse

je vois un sourire

seul dans la masse

et tout à coup

disparu

*****

Un passant

Mon petit doigt m'a dit:

"Viens dans la rue pour avoir

un rêve réel.

Tu vas voir l'homme

de tes rêves.

Il va te donner le baiser

du bon avenir."

Je suis venue dans la rue,

personne n'est là.

Mon petit doigt ne m'a pas dit

la vérité.

L'avenir est triste.

Le passant ne m'a pas envoyé

le bon avenir.

*****

À un passant

Il fait très beau ce jour

devant la grande cour.

Sa démarche est très très chic

et son sourire magnifique.

Tout à coup, il commence à me regarder

J'espère qu'il va bavarder.

Maintenant, je me sens très bien

et continue avec un regard mutin.

*****

À un passant

Je marche dans les rues.

Aujourd'hui je suis de mauvaise humeur

et je ne sais pas pourquoi.

A ce moment-là, il commence à pleuvoir.

Je pense: "Quelle journée de m[...]! Rien ne fonctionne comme je le veux"

Je me demande: "Qu'est-ce que c'est, le sens de la vie?"

Tout à coup, quelqu'un me bouscule.

Je lève mes yeux et je vois un très beau sourire.

Je dois commencer à sourire...

*****

À un passant

Je marche dans la rue

Personne ne me regarde

Je suis seule

toute seule

Je me demande

Si je fais partie de ce monde

Je ne sais pas, je ne crois pas

Est-ce que nous sommes nés

pour participer à la vie de la société?

Personne ne me regarde

ni bavarde avec moi

Où est ma place dans le monde?

Tout à coup, je vois un homme

Je croise l'homme dans la rue

Il me regarde

- mais trop tard -

Il passe.

*****

À un passant

Tout à coup, il me regarde,

je lui souris d'une façon mutine.

Nous continuons marcher

et puis il se retourne.

Inattendue je m'arrête et je suis sûre

que c'est l'homme de ma vie.

Il avance lentement et moi aussi,

c'est le coup de foudre.

*****

Un passant

Un passant

Dans la rue

Chaque jour

La même place

La même situation

Le même regard

Je le regarde

Mais rien ne se passe

Peut-être il ne sera pas là demain

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh