Accrochée

Accrochée un poème de

Mélissa

octobre 2004

Délivre-moi de ton amour, je suis accro,
je t'ai dans la peau.
Tu as le coeur qui sonne faux
ça se voit il me tourne le dos.
Pourquoi je tremble quand j'entends ta voix?
Pourquoi je perds le nord quand je suis avec toi?
Quand ton sourire s'étend sur moi,
tu me chavire j'ai soif de toi.
Si tu m'appelle à ton secours
je serai la proie de ton amour.
Si tu t'aventures dans d'autres bras,
oublie ça je ne serai plus à toi.
Tu es prisonnier de mes nuits,
tu es l'ancêtre de ma vie.
Nous avons pris de la distance,
je n'ai presque plus de patience.
Nos regards sont devenus presque inconnues,
j'étais rendue folle de cette vue.

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh