Amour insolite, mais véridique

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs

Amour insolite, mais véridique un poème de

Lili (Lindsay)

novembre 2000


Un journée je t'ai vu,

En une nuit je t'ai connu,

En une semaine je t'ai aimé profondément

Tu as déménagé, mais tu m'aimais encore.

J'ai su que tu ne faisais que jouer avec moi,

Tu es revenu, tu me disais que tu m'aimais vraiment, je t'ai encore cru mais ton coeur était pris, tu voulais la laisser pour moi, tu disais que des promesses non tenues auxquelles je tenais vraiment.

Tu es venu le lendemain de ma fête pour coucher avec moi,

Je suis tombée enceinte, tu m'en a voulu en disant que tout était de ma faute.

Tu disais que je devais me faire avorter c'est ce que j'ai fait.

Tu devais retourner chez ton père y habiter plus près de moi,

Il a déménagé encore plus loin que ta mère,

Puis je t'ai revu pour la dernière fois à mon école,

J'ai pas oser te parler, j'avais peur de souffrir plus, j'entends dire que tu n'attendais que je te parle. Puis tu serais à moi je ne l'ai pas fait et maintenant je voudrais mourir, être une larme qui nait sur ta joue et meurt sur tes lèvres,

Maintenant que je ne te vois plus, je veux te rendre jaloux en sortant avec ton meilleur ami, est-ce que ça va fonctionner, je ne le sais point, mais quand je vais t'oublier je sortirais de la souffrance que j'ai,

Jeune délinquante, de père mort et problèmes parentaux, que vais-je devenir?

Je ne le sais point.

Je n'espère que de te ravoir auprès de moi pour redevenir la fille sage que j'étais et pouvoir mourir en paix

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh