Au fin fond de ma déprime

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs Au fin fond de ma déprime un poème de

Tristan

février 2002 Au fin fond de ma déprime,

J'écris pour oublier

Je ferais surement des rimes,

Et la chance m'est passé à côtés.

Je n'ai plus rien envie de faire,

A part peut-être mourir.

J'aimerais bien partir,

Mais jamais je ne pourrais le faire.

Dans la vie j'ai besoin de choses,

Je suis humain après tout.

Je me vois faner comme cette rose,

Que peut écraser un gros caillou.

J'ai envie de mourir,

Je ne me sens plus la force de vivre,

Et je vois lentement défiler,

Ma vie qui est de plus en plus déchirée.

La vie s'éclipse de moi,

Pour laisser mon corps vide,

Tout ça à cause de toi,

Pour qui je me suis planté le bide.

J'aurais tout fait pour elle,

Sans rien attendre en retour,

Et elle, si gentille et si belle,

M'a planté en ce jour.

J'aurais bien voulu en sortir,

Comme j'ai fait pour les autres,

Mais là j'ai envie de mourir,

Et de ne plus penser aux autres.

J'ai des amis qui m'adorent,

Et j'aurais voulu avoir plus,

J'ai perdu mon trésor,

Ce qui pour moi valait plus.

Désolé pour tout ce que j'ai fait,

Je vais surement commencer une nouvelle vie,

Recommencer au début de ce que j'ai,

Pour ensuite revenir par ici.

Je vous envie tellement,

De ne pas avoir de tourment,

A cause d'un amour,

Qui fait tout perdre en un jour.

Je ne sais que dire,

Des autres qui savent sourire,

Je m'en vais mourir,

Peu à peu sous vos rires.....


©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh