Au secours

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs

Au secours un poème de

Joëlle

avril 2001

Au secours

Tu m'attires, c'est fou ce que tu m'attires

Tu es comme un aimant

Auquel je ne peux résister

Et j'ai l'immense envie de te regarder

Je te vois partout, tu hantes mes pensées

Au secours

Je tombe, je tombe

Car ton air baveux me fait chanceler

Ainsi que ton impulsivité

Et ce moyen que tu as de te faire comprendre

Tu es susceptible c'est pas croyable

Mais c'est ce qui fait ton charme

Au secours

Je n'en peux plus, n'en peux plus de supporter

De voir que tu te passes bien de moi

Tu t'amuses avec tes copains,

T'as oublié que j'existais

Tu me fais souffrir parce que tu ne me regardes pas

Mais dans le fond, tu ne fais pas exprès et je le sais

Si t'es pas amoureux de moi

C'est bien de ma faute et de la mienne seulement

Au secours

Moi je t'aime mais si toi tu ne m'aimes pas

C'est ton choix et je le respecte

Mais de toute manière

Je ne pourrais rien y faire

Rien, absolument rien

Et c'est cela qui me frustre.

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh