Cette lettre, cet adieu

Cette lettre, cet adieu un texte de

Mélanie

octobre 2004

Le mois de novembre est pluvieux mon amour.
il obscurcit le ciel et rend la fine pluie triste.
Et moi je refais en sens inverse le cheminement de nos plus belles tendresses.
En me promenant sous l'averse pour aller poster cette dernière lettre.
Cette lettre qui autrefois m'a fait sourrire.
Cette lettre que je te renvoie disant toute la peine et la souffrance que tu m'a faites.
Cette lettre est l'adieu que je te fais
J'ai perdu un immense bonheur et subit une lourde perte.
Tu as su réveiller ce coeur glacé qui est mien et tu as su l'aimer.
Je marcherai encore une fois seule tout le long de ce chemin sans fin.
J'ai déposé cette lettre d'adieu et je suis restée-là, sous la pluie et je comptemple le ciel obscur et je sens les fines gouttes de pluies ruisseler sur mon visage meurtri par la souffrance que me donne l'amour aujourd'hui.
J'avance à pas lents en repensant au bonheur que j'ai perdu.
Tout en repoussant mon angoisse de me savoir de nouveau seule me terrifie encore plus.
Je continue de marcher sous l'averse et je ne sais pas si je confonds mes larmes de désespoir aux fines gouttes de pluies.
Lorsque tout à coup je m'arrête devant ton adresse, devant ta maison et mes yeux recherchent ton doux sourrire mais ne le voient pas.
Donc je me remets à marcher ne pensant qu'à tes bras qui autrefois me serraient tendrement.
Le ciel se mit soudain à gronder m'accompagnant dans mes cris déchirants.
Je hurle tout en me demandant pourquoi je cherche tes bras, ton doux visage et tes lèvres si tendres, mais je m'aperçois que tu n'es plus là.
Je me sens comme aspiré dans un trou noir , noir comme la vie elle même.
Mais soudain je t'aperçois mon coeur ne fait qu'un bond mais il aperçoit cette autre fille près de toi là où était jadis ma place.
Je pleure, je crie , je demande pourquoi mais personne ne me répond.
Je me force à t'oublier, mais c'est si dur quand on est
Seule

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh