Coeur meurtri

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs Coeur meurtri un poème de Stéphanie

août 2002

Silhouettes enflammées, coeurs embrasés
S'en vont sans voir le fond de l'abîme
Espérant revoir l'aurore se lever
Ne voyant pas la profondeur du crime
Ils attendent, seuls dans l'oubli
Appréhendent le martyr de l'attente
Ces mal-aimés n'aperçoivent guère de sortie
Seulement une terreur grandissante
Le Diable les attend de l'autre côté
Sournoisement il les possède
Ces pauvres âmes rongées par la cruauté
Les emplissent d'un Mal sans remède
Désirant s'exiler jusqu'au plus profond de la Terre
Ne sachant quel vermine les usurpent
Pouacres de liberté et d'éther
Dans les flammes de l'Enfer les catapultent
Toujours à l'affût de richesse
Qui les tue un à un tel un vil esprit
N'ayant nul besoin de tendresse
S'enfouissent dans un cauchemar infini
Ne jurant que par la douleur
Les rejoignant même dans leur sommeil
Il ne reste plus rien dans leur coeur
Sauf le murmure de la mort à leurs oreilles


©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh