Delphine et Kévin

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs

Delphine et Kévin un poème de

Stéphanie ,

15 ans, Luxembourg

septembre 1997

Reprends tes forces et ne perds pas courage

Tout n'est pas perdu

Il y a encore de l'espoir

Ils sont peut-être partis très loin d'ici,

mais au fond ils sont encore tout près de nous dans notre coeur

Tu sais, ils ne voulaient pas partir,

ils ne voulaient pas nous quitter,

ils aimaient la vie,

mais parfois la mort est plus forte

et elle nous prend les gens qu'on aime

Parfois, on ne sait pas se défendre contre la mort

Ils étaient tous les deux

face à leur père et un revolver

un revolver qui a causé leur mort,

face à qui ils n'ont pas pu se sauver

Un tir, c'est beaucoup plus rapide

et ça fait mal, très mal

Moi aussi, j'en ai les larmes,

j'ai peur, je suis triste

Moi aussi, j'aimerais revenir quelques années en arrière

et les remettre en vie

Car je les aimais et je ne les oublierais jamais

deux enfants innocents

qui un jour ont dû tout seuls

se battre contre la mort

Je vous aime DELPHINE et KEVIN

Je dédie ce poème à mon cousin Kévin et à ma cousine Delphine qui ont été assassinés le 2 décembre 1993. Je les aimais, je les aime et je les aimerais pour toujours. Ils me manquent terriblement.

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh