Désespoir

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs Désespoir poème de Céline K.

mai 2003 Où que tu sois, quoi que tu fasses,

Je t'aime, même ici, dans cette impasse.

Tous les autres ne me regardent même pas,

Passent à côté, marchent sur moi.

Je souffre, il n'y a aucun remède,

C'est toi, il faut que tu m'aides.

Je te vois, tu me regardes,

Dans tes bras, je veux que tu me gardes.

Tu deviens flou, était-ce un rêve?

Mon coeur est transpercé comme par un glaive.

La douleur est terrible, dans ma tête dans mon coeur,

je me sens à nouveau seule, j'ai peur.

je me noie, je touche le fond,

Je t'aperçois, à l'horizon.

Tu me souris, me tends la main,

Je meurs, mais je te tiens.

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh