Duo pour solitaires

Imprimer la fiche

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs

Duo pour solitaires un poème de

Claudine

mars 1999

Sereins sous un coucher de soleil,
Calmes dans la brise,
Ils étaient pareils
À deux frêles ombres grises.
Magnifiques dans leur candeur,
Stupéfiants dans leur immobilité
Ils ne manifestaient aucune peur,
Camouflaient leur fragilité.
Ils se croyaient seuls,
S'ignorant l'un l'autre,
Vêtus comme d'un linceul
De leur titre d'apôtres.
Car apôtres de la solitude,
Volontairement ils étaient.
Plongés dans l'hébétude,
Toujours ils méditaient.
Sur un mantra de rivière
Et d'herbe tendrement froissée
Montait l'éternelle prière
De deux bancs esseulés.

Imprimer
0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh