Et je t'aime à jamais

Et je t'aime à jamais un poème de

Clémence

novembre 2003 Cela fait plus d'un an que tu es parti

Plus d'un an que je ne t'ai pas vu

Que tu t'es pendu.

Comment es-tu ?

Je ne m'en souvien plus,

Je me souviens de vagues détails,

Les cheveux noirs, très noirs

Le visage clair,

Je ne me souviens plus de tes yeux,

Plus de ton visage,

Plus de ton phisique.

Je ne comprends pas comment j'ai pu t'oublier,

Les photos ne suffisent pas pour te remémorer.

Mais je t'aime, et dans mon coeur tu seras présent,

A jamais

Tu étais mon oncle et mon meilleur ami,

Tu étais mon oncle, et celui qui me faisait le plus rire

Je t'aime, et tu le sais,

Tu es parti tu t'es sucidé.

Le suicide est le seul acte de lacheté qui demande du courage

Tu nous as prouvé ton courage,

Respectons-le

Et nous ne t'en voudrons jamais

Nous t'aimons quoi que tu fasses

Et tu le savais

Je ne sais pas où tu es, maintenant,

Je n'ose plus croire en rien

Et ne n'ose plus rien croire.

Mais je t'aime

À jamais.

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh