gratte-ciel

Gratte-Ciel, un poème sur les géants de béton et d'acier

Découvrez ce poème, signé Coralie, 12 ans.

Monstre, énorme, géant
Qui se dresse superbe au centre de la ville.
Squelette d'acier, chair de ciment.
Ses dents de granit froides et dures
Peuvent écraser le soleil d'or du couchant.
Ses milles yeux transparents et bien rangés
Sont-ils ceux d'Argus ressuscité ?
Quand vient la nuit,
Ces yeux qui scintillent la surveille jalousement.
Ont-ils peur qu'elle n'abrite trop de complots et de secrets ?


© Copyright Freepick / wirestock