J'habite dans une tour de glace

J'habite dans une tour de glace un poème de

Strebsau

septembre 2003

pour Sebastian W. à Wendelstein

J'habite dans une tour de glace

Que j'ai élevé moi-même.

J'ai pris toutes mes peurs,

Ces petites écailles de glace,

Et j'en ai fait une tour.

Je l'ai fait bien solide

Pour que personne ne puisse entrer.

Maintenant je ne peux plus m'en sortir.

Mais je peux regarder dehors

Et alors je te regarde, tout le temps.

Je ne peux pas te parler

Mais je te vois, et je suis contente.

Une fois tu es venu tout près de ma tour,

Tu voulais me dire quelque chose

Mais je n'ai entendu rien

Car les murs de ma tour sont bien épais.

J'ai crié que je t'aime

Mais tu es parti

Car il fait trop froid près de ma tour.

Peut-être que tu ne m'as pas entendu.

Peut-être que tu ne voulais pas m'entendre.

Je ne sais pas.

Parfois je veux sortir de ma tour

Pour venir vers toi.

Et je bats contre les murs

Mais ça ne leur fait rien.

Je les ai faits bien solides.

Alors je te regarde et j'attends.

Je vois les feuilles des arbres

Qui naissent, grandissent et meurent

Mais dans ma tour, je n'en remarque pas grand-chose

Et je t'attends.

NON, NE T'EN VA PAS!

ne t'en va pas

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh