L'infini éphémère

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs L'infini éphémère un poème de

Tiphaine

mai 2001 - Naissance tu m'as donné vie,

Mort tu m'as fini.

S'il n'existe l'infini,

Pourquoi sommes-nous en vie ?

Entre temps il y a eu l'amour,

Une découverte faîte de jour en jour.

S'il n'existe de sentiment plus lourd,

Au moins le portons-nous toujours.

Puis vint le malheur,

Cette sorte de leurre.

Si à ce moment est apparue la douleur,

Ce fut pour nous apprendre que l'existence est pleine de torpeurs.

Si ces sentiments nous sont familiers,

C'est sûrement que nous les avons tous éprouvés.

Dans un jour de gaieté,

Ou malheureusement commencé.

Mais...

Cette vie que j'ai reçue avec émoi,

Cette vie reprise par je ne sais qui,

Aura toujours eu pour moi,

Un goût d'infini.

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh