L'oubli de l'Infini

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs

L'oubli de l'Infini un poème de Laïpha Morlans

mai 1998

La brûlure d'un frisson

Sur une peau dénudée

Le corps gît

Mais il n'est pas mort

Sous la poitrine,

Le coeur bat

Magie sans fin,

L'obscurité surgit

Éternel oubli de la nuit.

©1995-98

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh