La course du temps

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs La course du temps poème de Flora

mai 2003 Un silence

Un murmure

Puis tout à coup une injure

Le voile se brise

Le son revient

Le temps a perdu

Il n'a pas tenu assez longtemps

Il a tenu le plus de temps qu'il a pu

Quelques secondes

Puis le sifflet donne le départ

Alors je cours, je cours dans le monde

Celui qui arrivera le plus tard

Aura gagné

Alors je prends mon temps

Je pars pendant des années

Je ne fais que chanter

Je ne fais que rêver

Et j'avance, doucement

Sans m'arrêter

Je voyage, j'observe des tas d'enfants

Eux n'ont pas de montre ni d'argent

Ils pensent au présent toujours

Au moment de maintenant

Le temps pour eux, c'est le soleil

Le soleil qui se lève

Le soleil qui se couche

Et la journée passe sans écouter le tic tac du temps

Et moi, mon chronomètre à la main

Je voulais gagner la course...

Alors je lui dis « va t-en le temps ! »

Sur mon ordre, le temps s'arrête brusquement

La vie devient éternité

Je reviens voir les milliers d'enfants

Je leur dis « voilà, le temps est parti »

Ils me répondent « mais non, le soleil...

Il est toujours là pourtant ! »

Alors on regarde ensemble le soleil jusqu'à l'infini

Rien ne peut nous arrêter

On est tranquille jusqu'à la fin de notre vie

24 avril 2003

©1995-2005

Plus d'idées d'activités

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh