La mort

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs La mort un poème de Flora

septembre 2002

La mort est une fin
C'est le parfum de la peur
C'est la faim de la douleur,
Le contraste de la chaleur
La mort est une pensée noire
Qui assaillit la mémoire
Noir comme le gouffre
Noir comme le fond de l'abîme
Noir comme le dernier souffle,
Le dernier soupir qui s'abîme
C'est une pensée qui souffre
Et qui s'envolera dans la fossé de l'infini
Après s'être arrêté dans l'éternelle nuit
La mort est une pause
Une pause infinissable
Et indéfinissable
Ce n'est pas un jeu
Il faut ouvrir les yeux,
Ne pas se laisser entraîner dans ce cercle vicieux
La mort est un fait
L'envie de se tuer est une chose
Le faire est autre chose
Se tuer est lâche
Il n'y a rien à prouver,
Aucun courage pour sauter
Dans ce vide attirant,
Surtout aucune fierté,
Mais l'envie de fuir ses problèmes
Devant ceux qui aiment
Se tuer est insensé
C'est renoncer
Aux ennuis, à la vie...
C'est vouloir rendre ses amis malheureux
Sans vraiment penser à eux,
C'est regretter la naissance
Ne plus avoir d'espérance
C'est finalement être fou...
La mort est inutile
Attendre que ton heure arrive est sans intérêt
Tu trouveras dangers et périls
Si tu choisis ce chemin infranchissable
Ton regret sera alors insurmontable
Tu ne pourras plus revenir en arrière
La mort t'aura englouti sous ses pierres,
Enfoui sous la Terre
Dans son tombeau de Terreur.
22 mai 2002, 22h00


©1995-2005

Plus d'idées d'activités

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh