Le dernier jour

Le dernier jour
poème de Florent, 15 ans
juillet 2005

Que l'aube est cruelle ce matin,
Criminelle aux mains de cristal.
Curieuse lumière brutale,
Inondant le présent jusqu'au soir prochain.
La vie n'est qu'un songe assassin.
Pistil d'acier, pétale de métal,
L'orchidée du temps cavale et détale,
Les aiguilles acérées tournent sans pitié
Pour le ciel, le temps n'est qu'un détail.
La rosée se glisse par une faille
Pour mourir en pagaille dans les prés.

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh