Le savant

Le savant un poème de

Julie , 9 ans 1/2

mars 2004 Doux flocon descendu du ciel

Aussi belle que du miel

Et aussitôt arrivée

Elle s'est mise à pleurer

Si cet enfant si jeune

Jeune pour sa nouvelle naissance

Avec les yeux gros comme la panse

Regarde toute sa famille

Alors elle aime ses parents

Comme deux nouveaux amoureux

Qui ne se quitte pas des yeux

Pour ne pas avoir d'amants

Traitée aux petits oignons

Tu donnes un petit effort

Tu te reposes pour de bon

Et finalement tu t'endors

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh