Les yeux qui pleurent

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs Les yeux qui pleurent un poème de François

mai 2002

Les larmes de tes yeux qui tombent sur mon corps,
Brillent, et me rapellent la volupté de l'or,
Elles glissent sur ma peau, et un grand réconfort,
M'envahit tout entier pour me rendre plus fort.
Dans tes yeux apparaît le regard de la mort,
Qu'auparavant jamais, je n'avais vu encore.
Inutile que tu parles pour que je vois en toi,
Ce que dans d'autres yeux, j'ai bien vu autrefois.
Inutile de te dire que tu restes pour moi,
Le reflet d'un diamant qui provoque l'émoi.
Et je sais que jamais lors de ces moments là,
Je n'ai vu des diamants briller d'un tel éclat.
Alors dans ces reflets pour moi tu resteras,
Lorsque la faucheuse, au ciel t'emporteras,
L'image de ces yeux, brillant de mille éclats.
le 27 octobre 2000


©1995-2005

Plus d'idées d'activités

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh