Lettre à celui qui veut bien la lire

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs

Lettre à celui qui veut bien la lire un poème de

Julie, 14 ans

janvier 1998

Léa a décidé de ne plus souffrir,

De ne vivre que dans les rêves.

A jamais son âme repose dans l'irréel.

La fiction lui a ouvert une porte.

Mais Léa se ment,

Elle se ment à elle-même...

Le rêve devient cauchemar

Comme le bleu de la mer vire au noir.

La mer...

Elle va s'attacher les bras et les pieds

Elle va se jeter dedans.

Mais Léa se ment,

Elle se ment à elle-même...

Elle a trop confiance en l'avenir.

Ou bien a-t-elle simplement peur.

(Je suis désolée que ce poème ne rime pas. Parfois, on n'arrive pas toujours à exprimer ce que l'on pense en alexandrins. )

©1995-2005

Plus d'idées d'activités

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh