Ma mer

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs Ma mer un poème de Flora

mai 2002

On roule sur ces routes infinies
Nos routes mourront à notre arrivée ;
A notre passage, elles nous laissent entrer
Entre ce ciel bleu, petit bout de paradis
Qui ne s'arrêtera jamais d'avancer ;
Et ce paysage vert, qui n'en finit pas de défiler
La chaleur de la mer arrive
Plus de pollution, mais de l'air frais
Plus de stress, mais la tranquilité s'installe
C'est un autre monde où nous ferons escale
Même si la terre est ronde,
Il existe plusieurs horizons et plusieurs saisons
Nous mettrons pied à terre
Et nous verrons la mer
Une des mille merveilles
De l'univers
Et je serai son serviteur
Pour ne jamais la quitter
Cette belle Dame bleue argentée,
Elle ne veut que notre amitié
Pour qu'on vienne s'enlacer
Dans son lac parfumé ;
Rempli de mille couleurs
Et de milliers de douceurs
Je la verrai se jeter
Sur la digue, enragée ;
Et quand elle sera calme
Je me laisserai bercer
Dans ses bras généreux
Qui ne me veulent aucun mal
Alors je serai vainqueur
Je l'aurai conquise
Ma mer indécise
Il faut en profiter de cette semaine de liberté,
Riche en tendresse et en beauté !
20 avril 2002


©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh