Malheur

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs

Malheur poème de

Atomique

novembre 1998

je ne fais que courir
sans voir le fil d'arrivée
tout en moi continue de mourir
au bout de toutes ces années
une joie surgit en moi
la colère vient aussitôt l'attaquer
mon coeur est froid
le monde, lui, est sans pitié
lorsqu'on regarde l'avenir
ça devient vite du passé
mais lorsqu'on veut tout oublier
et s'en sortir
le temps d'avant
s'intègre au présent
sans qu'on puisse l'arrêter
et je continue de mourir étouffée
la honte dans mes yeux est installée
je ne peux rien faire pour l'enlever
il me faut regarder tous ces gens
en me disant de leur donner du temps
les laisser se moquer
ou bien doucement me tuer
le malheur existe pour une seule raison
pour faire grandir ou pour rabaisser
à nous de trouver la bonne utilisation
s'épanouir ou bien y rester

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh