Matelot

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs Matelot un poème de Gisèle C.

juin 2002

Un vent déchaîné déchire ma peau
La mer agitée t'entraîne sur l'eau
Te revoilà parti pour un autre voyage
Un de ceux qui me rendent si triste
Ma revoilà encore à parler toute seule
Et je dis:
Tu es mon matelot, mon marin
Tu es mon amour, ma raison d'être
Pourquoi es tu parti et m'as tu laissé toute seule?
Je peux voir au large
Les drapeaux des bateaux qui volent dans le vent
C'est un autre départ qui me fait mal
Mais qui sait, peut-être vais-je arrêter de souffrir un jour?
Dehors il pleut, le temps tourne à la tempête
Pourtant toi, pauvre matelot
Tu décides quand même de partir
Peut-être laisses-tu derrière toi
Une femme qui t'adore?
Je pleure et je prie Dieu en espérant que tu entendes ces paroles:
Tu es mon matelot, mon marin
Tu es mon amour, ma raison d'être
Pourquoi es tu parti et m'as tu laissé toute seule?
Je peux voir au large
Les drapeaux des bateaux qui volent dans le vent
C'est un autre départ qui me fait mal
Mais qui sait, peut-être vais-je arrêter de souffrir un jour?
Si un jour tu reviens, je ferai semblant de sourire
Dans mes yeux, tu n'y verras que du feu
Hélas, la pluie qui s'y trouve ne pourras l'éteindre
Si je pleure devant toi, ce sera un cri de désespoir
Ce sera mon dernier cri
Et là, je te dirai ADIEU sans me retourner
Mais je fredonnerai à jamais ces paroles:
Tu étais mon matelot, mon marin
Tu étais mon amour, ma raison d'être
Pourquoi es tu parti et m'as tu laissé ainsi?
Je peux encore voir au large
Les drapeaux des bateaux qui volent dans la vent
C'était le dernier départ qui me faisait mal
Et maintenant je ne souffrirai plus.


©1995-2005

Plus d'idées d'activités

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh