Mon frère

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs Mon frère poème d'Une fille qui cherche

mai 2003

Je t'aime
pourquoi ne le vois tu pas?
je t'aime mais tu restes si froid
on dirait que ton coeur est mort
on dirait que ton âme dort.
J'ai beau chercher dans tes yeux
l'étincelle de vie
qui y brillait jadis
j'ai beau scruter ton regard
je ne vois que ce blanc brumeux et noir
qu'on trouve dans les yeux des morts
mais tu n'es pas mort.....
.....pas encore....
Je t'aime
est-ce que tu m'entends?
je t'aime
mais tu es si indifférent
où est passée ta passion?
où est passée ta raison?
Ta raison oui, car tu as tort
car tu es fou
on dirait un mort
mais tu vis encore.
Tu vis, oui mais pour rien
pour cette poudre blanche
pour ce petit paquet
qui te voile la vérité
tu dors éveillé...
Parfois tu te réveilles
oui, parfois
pour tout casser
parce que tu n'en as pas
ou pas assez
de cette poudre
qui te détruit
et qui à travers toi
me tue aussi.
Tu avais promis à maman
de veiller sur moi
cela me semble si loin
c'était lorsque tu étais toi
maintenant tu n'es plus rien
qu'un vulgaire pantin
un bateau de papier
qui dérive sans fin...
On me dit que c'est trop tard
qu'il n'y a plus d'espoir
je ne veux pas y croire
je veux rester dans le noir
car comme ça au moins
je ne vois pas ton regard
tes yeux vides
je ne vois pas ton visage blafard
tes cernes, tes rides
je ne vois pas tes bras
aux veines trouées
oui au moins comme ça
je ne vois pas ton pâle reflet
ton ombre s'offrir à moi.
Car tu es comme un cadavre
mais c'est à moi que s'attaquent les vers
tu es comme un cadavre
mais je suis enfermée dans le sanctuaire
tu es comme un cadavre
mais c'est mon cimetière
tu es un cadavre
pourquoi es-tu mort mon frère???

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh