Poésie chinoise

Poésie chinoise un poème de

Alexandre

juillet 2004 Quand je vois une hirondelle

qui, en quelques battements d'ailes

s'envole dans le ciel

je m'évade avec elle.

Quand je veux planer

je prends un planeur

Quand je veux voler

je prends une fleur.

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh