Poésie chinoise 4

Poésie chinoise un poème de

Antoine

juillet 2004 Il était une fois

il y a si longtemps

là-bas en Chine,

un homme qui dormait.

Il rêvait

et ses pieds bougeaient

dans une mare imaginaire.

Il y avait des fleurs vertes,

du feuillage

et le lotus qui scintillait.

La maison sur la montagne s'endormait.

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh