Poésie chinoise 9

Poésie chinoise un poème de

Elvis

juillet 2004 Le feu.

Un peu orange,

rouge, jaune,

le diable qui vit dans le feu.

Les flammes,

La brûlure m'appellent à me transformer.

La mort par le feu

c'est la métamorphose.

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh