Tout en marchant

Tout en marchant poème de Akim B. 4C

Responsable de l'activité: Mlle Castot

Collège de la Vaucouleurs (78)

Exercice d'écriture imitative à partir d'une image

avril 2004 Tout en marchant je vis soudainement une demeure rongée par le temps avec une fontaine asséchée et un arbre sans feuilles - tel un vieillard dénudé.

Tout en marchant j'entendis alors des volets claquer au vent - des chocs violents de branches et un étrange bruit d'eau inexplicable.

Tout en marchant j'aperçus enfin une silhouette sombre découpée dans la nuit. La silhouette semblait enveloppée dans une vaste cape. Cet être étrange tenait à la main un objet long et brillant qui me surprit.

Tout en marchant je m'éloignai de ce lieu sinistre et très étrange, mais je m'enfonçais dans une forêt où je me perdis.

L'étrange fantôme me suivait ; malgré ma course sans répit, il continua à se rapprocher. Enfin je reconnus son visage : il s'agissait de mon père mort depuis des années.

Tout en marchant à mes côtés il me raconta des histoires sans fin.

Je poursuivis d'autres rêves aussi étranges qu'irréels.

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh