Un lieu paradisiaque

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs

Un lieu paradisiaque une berceuse de

Jacynthe, 16 ans

février 2000

Mes oreilles s'emplissent d'une prodigieuse symphonie

Qui sillonne sans cesse les murs de l'infini.

Mes yeux sont envoûtés par la pureté de ce miracle

Qui s'étend à perte de vue, tel un oracle.

Le ciel a déversé sa peine sous un immense rocher

En un filet bleuté qui pleure à mes côtés.

De cette source, la vie jaillira sous toutes ses formes,

Telle la plante qui s'en nourrit et se transforme.

Le chant des oiseaux transperce le silence de la forêt.

J'accueille cette mélodie avec grand respect.

Une douce brise soulève la dépouille des saisons.

Son souffle me murmure à l'oreille une chanson.

Une muraille verte s'élève jusqu'au firmament,

Telle l'obstruction infranchissable des malfaisants,

Nous abritant contre les dangers qui nous guettent constamment.

Autour de moi, un faisceau d'or scintille ardemment,

Illuminant ma chevelure de reflets flamboyants.

Une vague de chaleur m'envahit lentement,

Me nantissant d'un ravissement totalement apaisant.

L'horloge a cessé de tourner indéfiniment.

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh