Voyageuse imprudente

JEUNES POÈTES

la page dont vous êtes les auteurs

Voyageuse imprudente un poème de

EIM

avril 2001 Voyageuse imprudente, je flottais et explorais

Les méandres de cette vie. Je heurtais les récifs

Je me faisais chahuter par des mers déchaînées...

Mais parfois dans des moments de calme

Je contemplais l'immensité bleue sur laquelle,

Je le savais, je rencontrerais le bonheur et la sérénité.

Comme une coquille de noix dans une mare

Je savais que la mer, cette géante, guiderait

Mon embarcation, pleine de souvenirs, de rêves et

De cauchemards, vers de rivages vierges de

Tout regard

Et là je m'arrêterais, ne serait-ce que pour quelques temps,

Pour tout oublier.Pour aprécier cet ilôt de paix,

Sa chaleur, sa verdure, le bleu de son lagon,

Et la douceur de son sable...

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh