Le loup, un animal sauvage rare et majestueux

Autrefois répandu dans toutes les campagnes françaises, le loup a bien failli disparaître. Aujourd'hui, on en compte quelques 500 en France. Pourtant, cet animal sauvage reste assez méconnu. Zoom sur cet ancêtre du chien, plus craintif que cruel.

Un animal sauvage à la mâchoire puissante

Ce mammifère quadrupède appartient à la famille des canidés, comme le renard et le chacal. Son nom scientifique est canis lupus. Il est l'ancêtre du chien.

C'est pourquoi il ressemble tant au husky ou au berger allemand. Mais sa tête est plus large, son torse est plus étroit et ses pattes sont plus longues. Il possède un museau pointu, des oreilles dressées et une queue courte et épaisse, portée très bas. Son pelage peut avoir différentes couleurs, allant du gris au noir en passant par le roux, le blanc et le marron.

Une tête de loup au museau pointu

Le loup mesure généralement de 1 mètre et 1, 5 mètres, du museau au bout de la queue. Quant à son poids, il est d'environ 40 kg une fois à l’âge adulte. Ses mâchoires comptent 42 dents grandes et puissantes. Ses crocs atteignent facilement 6 cm de haut et offrent une pression de 150 kg/cm², soit le double de celle d’un labrador !

Deux loups du zoo d'Hanovre

Un prédateur qui peut vivre jusqu'à 16 ans

Du fait de sa bonne faculté d'adaptation, cet animal s'est répandu dans tout l'hémisphère Nord : en Amérique du Nord et en Asie. Il évolue aussi aussi bien dans les forêts, les prairies que dans les montagnes. Chaque loup a un territoire de 200 km² à 300 km². A la fin des années 2000, on estimait qu'il existait entre 190 000 et 217 000 loups dans le monde.

Quant à sa tanière, constituée de branchages, elle est toujours à proximité d'un point d'eau. Il vit au sein d'une meute de 6 à 20 individus, dont un couple de loups dominants. Les petits, appelés louveteaux, sont élevés par le groupe. Le canidé a une espérance de vie est assez élevée : jusqu'à 16 ans.

Un louveteau

Un bon coureur, capable de parcourir 100 km

Doté d'une excellente vue, d'un odorat très développé et d'une ouïe deux fois plus performante que celle de l’homme, le loup possède de nombreux atouts pour chasser. C'est un bon nageur. Il est aussi très endurant. C'est un coureur infatigable, capable de parcourir 100 km en une seule nuit. Avec des pointes de vitesse à 60 km/h !

Ce carnivore chasse seul ou en groupe. Il se nourrit des proies qui vivent dans son environnement : chevreuils, cerfs, sangliers, chamois, mouflons, lièvres et petits rongeurs. Il dévore parfois des moutons et des chèvres et très rarement des chevaux et des bovins.

Ce chasseur mange parfois des fruits et des champignons. En fait, il adapte sa nourriture à ce qu’il trouve ! Il est même capable de jeûner pendant une semaine s'il le faut. Il est craintif, et malgré une réputation de mangeur d'hommes, il ne s'attaque qu'exceptionnellement à des humains.

Meutes de loup dans son habitat naturel

Quelques 500 loups en France

Le loup était très présent dans toutes les campagnes de l'hexagone au XVIIIe siècle. A cette époque, 20 000 vivaient en France. Mais, peu à peu, son habitat s'est résorbé. Sa population a décliné. Dans les années 30, le canidé a pratiquement disparu de France. Ce n'est que dans les 1950 qu'une prise de conscience à amener le gouvernement français à prendre des mesures pour le réintroduire.

Aujourd'hui, c'est une espèce protégée en Europe. Notre pays compte plus de 500 loups adultes répartis dans 40 départements. On en trouve dans les Alpes, dans le Parc National du Mercantour, les Vosges et le Massif central.

Un loup arctique d'Amérique du Nord

Illustrations :

Un loup © Pixabay

Une tête de loup au museau pointu © Pixabay

Deux loups du zoo d'Hanovre © Pixabay

Un louveteau © Pixabay

Meutes de loup dans son habitat naturel © Pixabay

Un loup arctique d'Amérique du Nord © Pixabay


© Copyright Pixabay