100 ans de Bandes-dessinées 22

Imprimer la fiche

4 novembre

1950
, naît à Ixelles, en Belgique. Il débute dans "Junior" avec "Petit Beurre" en 1969, puis "Sam et Tibond". En 1970, il publie des mini-récits de Tik et Tak dans "Spirou", puis entre au studio "Peyo", en 1971, où il collabore aux planches des "Schtroumpfs". En 1972, il crée Yves Boréal, que publient "Curiosity-Magazine" puis "Junior". Il travaille pour divers journaux, dont "Tintin". C'est là qu'il crée Tom Applepie avec le scénariste Vicq en 1975. En 1978, avec "Desberg", il imagine son premier personnage à succès, Mic Mac Adam, pour "Spirou" (albums Dupuis puis Fleurus). En 1986, il adapte pour Glénat "Monsieur Cauchemar", des romans policiers signés Pierre Siniac. Ce travail est suivi de "Elmer et Moi", toujours pour Glénat. En 1992, c'est enfin "Woogee", qu'il crée pour Dargaud et qui lui vaut plusieurs prix.

5 novembre

1983
Reiser meurt. Il était né le 13 avril 1941.

1977
René Goscinny meurt. Il était né le 14 août 1926

1977
Al Capp meurt. Il était né le 28 septembre 1909.

1946
Gérard Lemaire naît à Cuesmes, en Belgique. Il passe son enfance en Afrique et, à son retour en Belgique, suit des cours de dessin à l'Académie de Bruxelles. Il devient l'assistant de Jean Graton, pour qui il dessine les décors et colorie les planches de "Michel Vaillant". Il débute véritablement avec diverses séries de mini-récits et de récits complets dans "Spirou" à partir de 1968 : "Ted et Narcisse", "Bidule", etc.. Il travaille également pour "Le Soir Jeunesse" et divers magazines d'informations belges. Il se tourne ensuite vers la publicité en 1979, année où il devient le directeur du studio de l'agence "Publi-Market". Il revient néanmoins à la bande dessinée en 1985 avec "Freddy Guidon", sur des scénarios de Thierry Groensteen, puis crée, en 1986, avec Raoul Cauvin, les vautours philosophes des "Voraces" (albums Dupuis).

6 novembre

1977
Ray Banana, héros gominé aux éternelles "ray ban" devant les yeux, apparaît dans "L'Echo des Savanes" n°35. Son univers est celui d'une Amérique futuriste très inspirée de l'Amérique des années 40 et 50, tant dans l'architecture que dans l'ameublement et les voitures. Ted Benoît, l'auteur, adopte un style graphique très proche de celui d'Hergé, faisant souvent référence aux clichés de la ligne claire. Son album "Berceuse électrique" (Casterman, 1982) est l'un des grands classiques de cette mode qui marqua la bande dessinée à l'aube des années 80. Après "Cité Lumière" en 1982, Ray Banana disparut, mais sa femme de ménage Thelma lui survécut et eut droit à son propre album en 1989, "L'Homme de nulle part", toujours raconté par Ted Benoît, mais dessiné par Pierre Nedjar (Casterman).

7 novembre

1985 Calvin et Hobbes font leur apparition dans la presse américaine. Bill Watterson, leur auteur, a eu un certain mal à faire accepter ce duo d'un enfant glissant sans cesse de la réalité au monde imaginaire, et d'un tigre redevenant sa peluche favorite lorsque survient un adulte. Un an plus tard, son humour particulier a conquis le monde : plus de 400 journaux se l'arrachent. Le phénomène s'amplifie, des fans-clubs naissent un peu partout. Adulé, Bill Watterson met pourtant fin à l'existence de ses deux héros le 21 décembre 1995, dans un ultime strip.

1908
Jacques Dumas naît à Clermont-Ferrand. Sous le pseudonyme de Marijac, il deviendra l'un des auteurs les plus célèbres de l'après-guerre. Il débute comme illustrateur, en 1926, puis entame une longue collaboration avec le journal "Coeurs Vaillants", où il crée nombre de séries dont certaines seront reprises dans "Coq Hardi", un journal qu'il lance en 1944. Il travaille également pour "Guignol" et pour les éditions Gordinne, pour lesquelles il réalise de nombreux livres. Mobilisé puis fait prisonnier, il s'évade puis rejoint la résistance en Auvergne. Il crée un journal satirique, "Le Corbeau déchaîné", où apparaît sa première grande oeuvre, "Les Mousquetaires du Maquis". Dans "Coq Hardi", dont il est à la fois le fondateur et le rédacteur en chef, il reprend diverses séries et écrit des scénarios pour d'autres dessinateurs ("Capitaine Fantôme", "Guerre à la Terre", "Poncho Libertas", etc.). Il collabore en même temps à divers périodiques pour lesquels il crée d'innombrables séries, jusqu'au début des années 70. Grand prix du Salon International d'Angoulème en 1979, il réédite les premiers numéros de "Coq Hardi" en 1981, et crée encore deux journaux ("Jeunes Frimousses", "Mam'zelle") en 1985, qui s'arrêtent malheureusement après quelques numéros. Marijac, par l'abondance et la qualité de sa production, a touché plusieurs générations de lecteurs français. Il est l'un des grands auteurs de la bande dessinée populaire.

8 novembre

1984
"Spirou" publie un premier récit d'anticipation signé Van Hamme pour le scénario et Griffo pour le dessin. Nos deux auteurs y imaginent notre monde informatisé-régulé-fonctionnarisé se prenant les pieds dans son informatisation-régulation-fonctionnarisation et se transformant en enfer big brotherien. Ces inquiétantes nouvelles - inquiétantes parce que l'horreur naît d'un petit dérapage de notre quotidien - furent écrites à l'origine par Van Hamme pour la télévision (albums "Aire Libre" chez Dupuis).

9 novembre

1972
Tardi entame une aventure d'un nouveau personnage, Brindavoine. Très proche des feuilletons de la presse populaire par son rythme et les nombreuses invraisemblances, cette aventure n'aura pas de suite. Mais Lucien Brindavoine reviendra croiser le destin d'Adèle Blanc-Sec, première héroïne à succès de Tardi, dans son album "Momies en folie".

1967 Valérian apparaît dans "Pilote". C'est un agent spatio-temporel, c'est à dire qu'il est envoyé dans l'espace-temps pour y régler leur compte à ceux qui se jouent des paradoxes temporels. Envoyé au Moyen-Age, il y rencontre Laureline. Le plus fabuleux duo de la science-fiction vient de se créer. Traversant le temps et les planètes, Valérian et laureline vont se trouver confrontés à d'étonnantes civilisations - et leurs auteurs, Mézières et Christin (alias Linus), vont en profiter pour aborder avec humour et humanité des thèmes aussi profonds que le racisme, le pacifisme, etc. Très vite, "Valérian" s'est imposée comme l'une des plus importantes séries de ce genre étrangement boudé par la bande dessinée, la science-fiction (Dargaud).

1964 The Wizard of Id, "le magicien d'Id", apparaît dans un royaume moyen-âgeux dirigé par un tyran nabot. Il n'a pas beaucoup de chance, le magicien. Il n'est pas le seul. Dans ce royaume, le peuple a faim et manifeste en permanence sans jamais obtenir quoi que ce soit du despote. Et dans la prison, un unique détenu est attaché au mur. Mais tous philosophent. Et l'on s'aperçoit vite que derrière ce Moyen-âge de pacotille se cache une parodie incisive de notre monde contemporain. Tellement incisive et tellement drôle que "The Wizard of Id" est distribué dans le monde entier, que plus de mille journaux le publient régulièrement et que ses auteurs, Johnny Hart le scénariste et Bran Parker le dessinateur, ont reçu une kyrielle de prix depuis sa création - dont le prestigieux Reuben américain.

1949
François Dermaut naît à Roubaix. Il débute aux Editions Fleurus en 1974 où, signant Franjacq, il adapte divers classiques de la littérature. Il publie son premier album en 1978 : "Jacques Laval", suivi de quelques livres pour enfants qu'il illustre. Avec Bardet, il crée en 1982, pour "Circus", la série historique "Les chemins de Malefosse" (Glénat), qui lui apporte enfin le succès. Il dessine "Charlotte et le secret des Templiers" en 1985 dans "Okapi", mais se concentre ensuite sur la bande dessinée historique aux Editions Glénat. En 1989, avec Didier Convard, il entame encore "Les Aventures de Toussaint" pour cet éditeur.

10 novembre

1993
Alberto Breccia disparaît. Il était né le 15 avril 1919.

1959 Michel Plessix naît à Saint-Malo, en France. Assistant de Jean-Claude Fournier, il rencontre Jean-Luc Hiettre et entame avec lui une carrière de scénariste de bande dessinée. Il dessine également et publie de nombreux travaux dans des fanzines ou des albums collectifs tout au long des années 80.
En 1987, il crée avec Dieter les personnages d'Ed et Benjamin, qui donnent un premier album à succès, "La Déesse aux yeux de jade" (Milan, 1988). En 1989, ils créent Julien Boisvert, une magnifique série (Delcourt) qui installe Plessix dans la cour des grands auteurs contemporains.

1907
Mutt, un grand maigre amateur de courses, commence à fréquenter les hippodromes... dans leshippiques du "San Francisco Chronicle". Un journal que le créateur du personnage, Bud Fischer, quitte quelques jours plus tard, l'emmenant avec lui au "San Francisco Examiner". C'est là qu'il rencontre, l'année suivante, dans un asile de fous, un petit bonhomme rigolo nommé Jeff, qui devient dès lors son comparse. "Mutt and Jeff" aura une existence agitée, se retrouvant d'un journal à l'autre, mais l'auteur en conservant toujours la propriété - ce qui est rare dans la bande dessinée américaine où les personnages appartiennent en général aux "syndicates". A la mort du créateur en 1954, Al Smith - qui la dessine anonymement depuis 1932 - signe la suite de la série jusqu'en 1980. D'autres auteurs la reprennent ensuite, mais elle s'interrompt définitivement en 1983, soit 76 ans après sa création !

semaine précédente - calendrier - semaine suivante

Imprimer
0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh