100 ans de Bandes-dessinées 23

11 novembre

1996
"Charlie Hebdo" est interdit à la vente en Begique. Les "AMP", qui le distribuent, craignent des poursuites judiciaires à cause de divers articles satiriques sur les affaires de pédophilie et de meurtres d'enfants qui émeuvent la Belgique. Les dessinateurs se sont également attaqués à la famille royale ce qui, en Belgique, représente un délit. "Charlie Hebdo" ayant refusé d'assumer la responsabilité de ses attaques en couvrant son diffuseur, celui-ci a tout simplement refusé de le distribuer.

12 novembre

1964
Bébé Cyanure, une impertinente brunette libérée, explore l'espace en cette année 3250. Elle est accompagnée de son jeune frère, et son véhicule spatial n'est autre qu'un canot pneumatique. Ce feuilleton fantastique, original, insolite, est imaginé par un Jean-Claude Forest très en verve, pour le magazine "Chouchou".

1964
Les Naufragés du Temps apparaissent dans le premier numéro de "Chouchou". Cette série d'anticipation, signée Jean-Claude Forest pour le scénario (qui signe Jean-Claude Valherbe) et l'admirable Paul Gillon pour le dessin, met en scène un couple mis en hibernation à la fin de notre siècle et se réveillant mille ans plus tard dans une civilisation devenue complètement folle, menacée par un terrible fléau et envahie par des rats extra-terrestres.
Interrompue à la fin de "Chouchou", cette série reprend pourtant dix années plus tard dans "France Soir" (albums Hachette) et se poursuit dans "Métal Hurlant" à partir de 1977 (albums "Humanoïdes associés").
Les Naufragés du Temps constituent l'un des plus grands chefs-d'oeuvre de la bande dessinée de science-fiction.

1953
Timour, un jeune homme aux cheveux roux, apparaît à l'âge de la pierre. Il est le premier d'une longue dynastie, une saga qui va raconter toute l'histoire de l'humanité au travers de ses descendants. Cette grande fresque de l'histoire des hommes est signée Xavier Snoeck pour le scénario et Sirius pour le dessin (Dupuis).

13 novembre

1956
Gabrion naît à Nice. Il commence en 1975 comme illustrateur dans des journaux pour enfants ("Totoche Poche", "Placid et Muzo Poche", etc) et poursuit son apprentissage comme maquettiste pour "Amis-Coop". Dès 1977, ses publications se font plus régulières et, en 1978, c'est lui qui adapte en bande dessinée "Les Aventures d'Ulysse", le chien vedette d'une émission de France 3. Puis il publie de nombreux jeux dans divers journaux, dont "Mickey", et devient dessinateur de presse. C'est dans "Spirou" qu'il fait ses véritables débuts avec "Les Pensionnaires", une hilarante série dans un home de vieillard. Il devient également le scénariste de Curd Ridel pour "Tahoré, le petit Tahitien". Il s'installe ensuite en atelier avec Garcia, Loisel et Lacroix (l'atelier "Bergame"). Il crée "Le chevalier blanc" dans "Spirou" en 1987, mais délaisse progressivement ses premières séries pour se lancer dans des albums complets : "Amazonia" et "Tumuc-Hamac" (Milan). Puis, en 1990, il se tourne vers le dessin réaliste avec "L'Homme de Java" avant de s'intéresser aux mangas et de tenter d'imposer des techniques de réalisation de mangas européens par ordinateur.

14 novembre

1963 Le plus bavard de tous les personnages de bande dessinée, Achille Talon, apparaît dans "Pilote". Il présente quelques points communs avec son créateur, Greg : un embonpoint de joyeux drille, une certaine mégalomanie et une volubilité qui marque un amour immodéré pour la langue française. Il a pour voisin un emmerdeur nommé Lefuneste qu'il déteste cordialement et il vit avec un papy amateur de bière et une maman couveuse qui le considère encore comme son tout-petit. Il a comme fiancée une maigrichonne snobinette, Virgule de Guillemet. Le succès de cette série d'une exceptionnelle qualité est tel que naît, en 1975, un magazine que lui est dédié. Mais de petit format, il ne parvient pas à s'imposer. Greg évolue ensuite du gag en une ou deux planches vers des séries plus longues où le verbiage de Chichille n'est plus l'essence même du récit. La qualité décroît et, progressivement, la série se fait de plus en plus rare et ne recueille plus qu'un succès d'estime, largement inférieur à ce qu'elle mérite.

15 novembre

1981
Percevan, un beau chevalier, charmant et courageux, apparaît dans le premier numéro de "Gomme". Il est accompagné d'un petit gros pas très courageux et très gourmand, Kervin, et doit affronter d'affreux sorciers et secourir de belles princesses. Des thèmes clichés signés Léturgie puis Fauche, mais un dessin riche et coloré qui sauve cette série pour enfants de la banalité (albums Dargaud).

1926
François Craenhals naît à Ixelles, en Belgique. Il travaille dans un atelier d'électromécanique avant de suivre des cours de dessin à l'Académie. Il débute comme caricaturiste, et publie ses premières planches, "Le domaine de Druka", dans "Le Soir Illustré" en 1948. Suite à une rencontre avec le responsable de "Héroïc-Albums", il crée Karan, un personnage inspiré de Tarzan, en 1950. Maquettiste à "Tintin" à partir de 1951, il publie sa première véritable série : "Rémy et Ghislaine", suivie en 1953 de son premier grand succès : "Pom et Teddy". Durant de nombreuses années, il collabore également aux revues catholiques avec des récits religieux. En 1955, en parallèle, il crée "Primus et Musette" pour "La Libre Belgique", une série humoristique très réussie qui sera reprise dans "Samedi Jeunesse". Cela ne lui suffit pas : en plus de cette triple collaboration, il réalise également de nombreuses illustrations, dont celles pour "Les 4 As", de Georges Chaulet dans la collection "Bibliothèque verte". Il adapte ces récits en bande dessinée à partir de 1964 (Casterman). Pour "Tintin", il crée en 1966 la magnifique série "Chevalier Ardent" où son talent de narrateur apparaît enfin au grand jour. Toutes ces séries se poursuivent encore lorsqu'en 1982, il adapte encore "Fantômette", des romans de Chaulet publiés dans la "Bibliothèque rose".

16 novembre

1945
Jan Bucquoy naît à Harelbeke, en Belgique néerlandophone. Licencié en philosophie, anarchiste et éternel provocateur, il se fait remarquer dès la fin des années 70 par des albums étranges, malsains, souvent scandaleux. Ce sera d'abord "Le bal du rat mort", en 1978, avec Jean-François Charles (Jonas), puis "Jaunes" (Glénat), en 1979, avec Tito, qui lui vaudra une censure pour cause d'attaque vis-à-vis de la famille royale belge. En 1982, il ajoute à son palmarès de personnages scandaleux celui de Gérard Mordant, dessiné par le peintre Santi, qui donne une vision pitoyable et violente de la Belgique. Avec Marc Hernu, il va encore plus loin dans la violence et la provocation avec la série "Alain Moreau", un personnage torturé mentalement, mélangeant fantasmes et réalité comme tous ses précédents héros. En 1984, il se calme avec "Stone", pour la charmante Mariane Duvivier, mais repart de plus belle ensuite avec Jérôme Tailleriche pour Santi (Ansaldi), "Les chemins de la Gloire" pour Hulet (Glénat), le grotesque "Jean-Pierre Lheureux" où il se met en vedette et l'immonde "Lou Strass", dessinée par Véronik pour Circus. Il se fait encore remarquer en 1990 avec un magazine provocateur, "Belge", des bande dessinées pornographiques mettant en scène Tintin et Hergé, ses boucs émissaires, il crée des musées sans intérêt (comme celui de la femme ou celui su slip) puis se lance dans le cinéma avec le très remarqué "La vie sexuelle des Belges". Il fait de temps en temps encore parler de lui par quelques propos scandaleux ou en s'amenant sur la Grand Place de Bruxelles avec une hache et un billot pour décapiter le roi Baudouin. Il a totalement disparu aujourd'hui de la bande dessinée et ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle.

1929
Marcello naît à Vintimille, en Italie. Il débute en 1948 avec divers récits d'aventure pour Sagédition puis pour Opera-Mundi, pour lesquels il réalise d'innombrables récits passe-partout et des adaptations en feuilletons d'oeuvres populaires. En 1955, il crée "Le cavalier Inconnu", qui bénéficiera plus tard de son propre journal. En 1956, il dessine de très nombreux strips quotidiens pour Mondial-Presse et collabore à des journaux très variés. En 1961, il devient le dessinateur de Rintintin. Après ces années de bandes dessinées alimentaires, il crée enfin sa première oeuvre à succès, "Docteur Justice", avec Jean Ollivier, pour Pif Gadget. Il adapte ensuite pour ce journal la série "Amicalement Vôtre" (avec Mora), et y dessine également Taranis (avec Ollivier), Tarao (avec Lécureux) et "La guerre du feu" (adapté de Raymonde Borel-Rosny). Entre autres innombrables séries, citons encore Zorro, le Club des Cinq, pour "Mickey", puis des créations comme "Cristal" (1983) pour Spirou et, pour le même journal, "Voulez-vous de nos nouvelles ?" (1984), tous deux avec un autre auteur prolifique, Maric. En 1988, il illustre la vie de Michaël Jackson puis crée Wayne Thunder avec De Kuyscche (Lombard). Pour Albin Michel, il illustre "La Nuit Barbare" sur un scénario d'Ollivier et Amok, avec Grecchi. Il repart ensuite en Italie, d'où il continue à produire en quantité.

17 novembre

1978
Un personnage étrange, aux longs cheveux clairs, tricentenaire, apparaît dans "Tintin". Ainsi commence la plus fantastique saga jamais publiée dans ce journal : "Rork". Dessinée par Andréas, elle mêle des personnages étranges à des décors à l'esthétisme extrême, en perpétuelle transformation. Une oeuvre sublime mais difficile d'accès.

1954
apparaît dans "Tintin". Ce pilote de l'armée canadienne est le fils d'un ingénieur, l'inventeur du "Triangle bleu" (sa première aventure). Comme ses autres collègues, Buck Danny, Tanguy et Laverdure, il parcourt le monde entier, dans des récits mêlant espionnage, aventure pure et science-fiction. On le verra ainsi s'envoler vers la lune ! Réalisées par Albert Weinberg, ces aventures dessinées à partir d'une documentation irréprochable, recueillent un énorme succès, malgré un dessin en net régression au fil du temps.

1927
Maurice Rosy naît en 1927. C'est comme donneur d'idées qu'il débute à "Spirou" en 1954 avant de devenir le directeur artistique de cet hebdomadaire, en collaboration avec Yvan Delporte. Outre cette fonction qu'il occupera jusqu'en 1971, il invente de très nombreux scénarios, dont certains chefs d'oeuvre : "Le dictateur et le Champignon" puis "Les Pirates du Silence" pour Franquin, "Le splendide cavalier", une aventure de Jerry Spring pour Jijé, ainsi que toute une série d'albums de Tif et Tondu - les meilleurs de la série. Il crée Bobo avec Deliège en 1959, "Boule et Bill contre les mini-requins", la première histoire de Boule et Bill. Il écrit des albums de Max l'Explorateur pour Bara, et d'Attila pour Derib. En 1959, il participe à la création du studio TVA d'animation de Dupuis. Il crée également la fantastique collection "Gags de Poche", qui comprendra 64 volumes en noir et blanc. Il interrompt la bande dessinée en 1974 et part à Paris, où il devient un graphiste renommé et un illustrateur de livres pour enfants très recherché. Totalement méconnu, Rosy est pourtant l'un des auteurs les plus importants des années 50 et 60. Il reste, à jamais, le créateur de l'inquiétant et mythique M.Choc, dans Tif et Tondu.

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh