Interview de Jacques Martin

Ô Alexandrie
Une interview de Jacques Martin
à l'occasion de la sortie du vingtième album d'Alix


Jacques Martin

Thèbes. Chaleur. Le Nil.
Près du grand bassin de Karnak, un navire accoste. A son bord, Alix et Enak.
Ils ont été invités par Senoris. Alix le connaît bien, Senoris. Il avait rencontré ce vizir de Thèbes dans "Le Sphinx d'Or", sa deuxième aventure, il y a un demi-siècle d'ici.

Aujourd'hui, Senoris est en disgrâce. Prisonnier du jeune Pharaon Ptolémée XIII, un jeune garçon alcoolique d'à peine treize ans, il attend la mort. Une corde délimite son espace vital. Qu'il ose la franchir, et il sera exécuté. Chaque jour, la corde est inexorablement reculée de quelques centimètres. Au moment où elle atteindra le fond de sa cellule, il sera massacré. A moins qu'il ne dévoile son secret...


Le secret de Senoris ? C'est celui du trésor d'Hatchepsout. Quinze siècles plus tôt, la souveraine a organisé une expédition au fabuleux pays de Pount, qui en a ramené une fortune considérable en or, rubis, saphirs et pierres plus précieuses les unes que les autres. Cette fortune a été cachée dans un endroit secret. Un homme étrange, Qâa, un être du désert qui commande aux guépards, en a révélé l'emplacement, sous forme énigmatique, à Senoris. Et Ptolémée XIII est prêt à tout pour lui faire cracher son secret.

Alix, à qui Senoris a pu raconter les détails de sa dramatique déchéance, devient une cible de choix pour le Pharaon, qui est prêt à tout pour qu'il lui révèle l'emplacement du trésor. Il est convaincu - à tort - que Senoris le lui a confié. Torturés, crucifiés en plein soleil, Alix et Enak vont mourir. Mais c'est compter sans Cléopâtre, qui apprécie peu son frère et mari, et qui respecte encore moins ses méthodes. Le portrait que dresse Jacques Martin de celui-ci est d'ailleurs loin de correspondre à celui d'un dieu vivant.



Cléopâtre va donc libérer Alix et tenter d'obtenir, avec ses propres arguments, ce que son médiocre de frère n'a pu obtenir par la force.



Mais il en faut plus pour corrompre Alix. Celui-ci, avec l'aide de Qâa, s'enfuit. Il n'a de cesse, alors, de libérer son ami. Près du temple de Ramsès III, une grotte amène à des souterrains qui passent sous le temple. Y a-t-il là un moyen pour libérer Senoris et lui permettre de revoir le ciel de sa ville, Alexandrie? Peut-être, mais les souterrains cachent bien des pièges, destinés au départ aux pilleurs de tombes et qui vont se retourner contre Alix et Enak.

Comme toujours, le travail de reconstitution des décors par Jacques Martin et son assistant Gabriel Moralès est d'une rigueur scientifique.




La genèse de cet album a été très difficile. Jacques Martin a mis cinq ans pour l'accoucher. Mais pour des raisons indépendantes de sa volonté.


Né en 1921, créateur de certaines des plus grandes séries classiques de la bande dessinée contemporaine, fondateur d'une véritable école tant narrative que graphique, Jacques Martin va donc poursuivre jusqu'au bout cette oeuvre immense qui l'a amené au faîte de la bande dessinée.


Rédaction de Momes.net
Annonces Google
0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh