L'histoire des jeux olympiques

L'histoire des jeux olympiques

Les jeux olympiques modernes rassemblent des milliers d'athlètes et de spectateurs. C'est un évènement sportif majeur. Mais savez-vous que cette compétition remonte à l'antiquité ? Revenons sur l’histoire des JO à travers les siècles !

Les Jeux olympiques (en anglais the Olympic games, à ne pas confondre avec les Hunger Games) sont un événement sportif majeur, rassemblant des milliers d’athlètes venant de tous les pays du monde. Les trois meilleurs athlètes (ou équipes) de chaque disciplines reçoivent respectivement une médaille d’or (1re place), d’argent (2e place) et de bronze (3e place).

Les JO modernes ont lieu tous les 4 ans, en alternant les jeux d’été et les jeux d’hiver. Il y a donc 4 ans entre deux jeux d’été ou d’hiver mais 2 ans entre chaque édition de JO. Vous suivez ? En 2014 il y a eu les Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi, en Russie, et cette année en 2016 les Jeux Olympiques d’été à Rio, au Brésil. Mais il n'en a pas toujours été ainsi ! 

Les jeux olympiques antiques

A l’origine, les Jeux Olympiques se déroulaient en Grèce, dans le centre religieux d’Olympie. Du VIIIe av JC au Ve ap JC, les JO opposent les cités grecques. Mais ce ne sont pas les seuls jeux organisés à cette époque ! En effet, les jeux olympiques forment un cycle de jeux sacrés avec les jeux « pythiques », les  jeux « néméens » et les jeux « isthmiques ». Ces jeux ont lieu chaque année. On pourrait comparer cela à nos actuels championnats sportifs ! Pendant les JO, une trêve permet aux athlètes et aux spectateurs de travers les zones de guerre sans trop de risques. Ces jeux rassemblent énormément de monde (et ça n’a pas beaucoup changé !).

Au programme des épreuves : course hippique, course à pied, lancer de disque, saut en longueur, pentathlon, lutte, lancer de javelot… Les vainqueurs sont considérés comme de véritables héros, ils sont couverts d’honneurs et reçoivent de nombreux cadeaux (ça non plus, ça n’a pas beaucoup changé !).

Après l’invasion romaine (pour plus de détails, voir la collection complète des Astèrix, en particulier le très documenté Astérix aux Jeux Olympiques), les jeux sont désormais ouverts aux non-Grecs, afin que les athlètes romains puissent y participer.

Les jeux antiques s’arrêtent en 393 après JC pour des raisons politiques…

Les jeux olympiques modernes

Et ce n’est qu’en 1894 qu’ils sont remis au goût du jour grâce au baron Pierre de Coubertin. Il y avait bien eu quelques tentatives de rénovation au XVIIIe et XIXe mais rien de concluant. Heureusement le baron de Coubertin a pris les choses en main ! Malgré quelques difficultés, il parvient à organiser un congrès pour le rétablissement des jeux olympiques. 2000 personnes représentant 12 nations, dont la Grande Bretagne, les Etats-Unis, la Jamaïque ou la Suède. Lors de ce congrès il est également décidé d’ouvrir les jeux aux ouvriers et aux artisans, et pas seulement aux athlètes issus de la haute société.

Pierre de Coubertin fonde le Comité international olympique (le CIO, à ne pas confondre avec le Centre d’Information et d’Orientation) qui prend toutes les décisions importantes concernant les JO, notamment les sports pratiqués pendant les jeux et le choix de la ville hôte, et gère toute l’organisation des jeux en collaboration avec les comités nationaux.Les premiers Jeux Olympiques modernes se déroulent 1896 et ils ont eu lieu tous les 4 ans depuis cette date sauf en 1916, 1940 et 1944 à cause des conflits mondiaux. A l’origine, les jeux sont uniquement estivaux. Les jeux d’hiver seront crées en 1924.

Presque toutes les nations participent et envoient leur délégation de sportifs. Certains pays sont représentés par plusieurs centaines d’athlètes alors que d’autres ne font concourir moins de 10 athlètes. A chaque édition, le nombre de nation, de sportifs et d’épreuves changent. En 2016 à Rio pour les 31e jeux olympiques modernes, il y a 206 nations participantes et plus de 10 500 athlètes pour 28 sports. C’est la première fois que les jeux se déroulent en Amérique du Sud !

 

Annonces Google